«L'Amérique d'abord ne signifie pas l'Amérique seule», a déclaré le président Donald Trump lors de son discours à la réunion annuelle du Forum Économique Mondial à Davos, en Suisse.

Voici d'autres citations clés du discours du 45e président des États-Unis.

Sur sa venue à Davos

"Je suis ici aujourd'hui pour représenter les intérêts du peuple américain et pour affirmer la bienveillance et la participation de l'Amérique à la construction d'un monde meilleur. Comme toutes les nations représentées à ce forum, l'Amérique espère un avenir prospère pour chacun d'entre nous, qui nous permette de pouvoir grandir loin de la violence, de la pauvreté et de la peur.

"Au cours de la dernière année, nous avons fait d'extraordinaires progrès aux États-Unis : nous tirons vers le haut des communautés oubliées, créons de nouvelles possibilités attrayantes et aidons tous les Américains à trouver leur chemin vers le rêve américain ; c'est-à-dire le rêve d'un excellent travail, d'un foyer sûr et d'une vie meilleure pour leurs enfants."

Sur l'économie américaine

"Après des années de stagnation, les États-Unis connaissent à nouveau une forte croissance économique : le marché boursier multiplie les records et s'est étoffé de 7 billions de dollars depuis mon élection."

"La confiance des consommateurs, la confiance des entreprises et la confiance dans le secteur manufacturier sont les plus solides observées depuis des décennies."

"Depuis mon élection, nous avons créé 2,4 millions d'emplois et l'optimisme à l'égard des petites entreprises est à son plus haut niveau. Les nouvelles demandes d'indemnités de chômage ont atteint leur plus bas niveau depuis près d'un demi-siècle, tout comme le chômage des Afro-Américains et des Américains d'origine hispanique."

"Le monde est témoin de la renaissance d'une Amérique forte et prospère ... L'Amérique est ouverte aux affaires."

Sur la réforme de la taxe fiscale

"Nous avons abaissé notre taux d'imposition des sociétés de 35% à 21%, ce qui a permis à des millions de travailleurs de recevoir des réductions d'impôt de la part de leurs employeurs pour des montants allant jusqu'à trois mille dollars. Une augmentation du revenu du ménage américain moyen de plus de quatre mille dollars est attendue.

"Et la plus grande entreprise du monde, Apple, a annoncé qu'elle investirait 245 milliards de dollars de bénéfices étrangers dans l'économie des Etats-Unis, et que leur investissement global s'élèverait à plus de 350 milliards de dollars au cours des cinq prochaines années.

"C'est le moment idéal pour implanter votre entreprise, vos emplois et vos investissements aux États-Unis."

"C'est particulièrement vrai parce que nous avons entrepris la réduction réglementaire la plus complète jamais conçue. La réglementation est une forme de fiscalité indirecte. Aux États-Unis, comme dans de nombreux pays, les bureaucrates non élus ont imposé des règlements anti-business et anti-travailleurs, écrasant nos citoyens démunis de leurs votes, car il n'y a pas eu de débat législatif, et les responsabilités n'ont pas été définies."

"En Amérique, ces jours sont finis."


Sur "America First"

"En tant que président des États-Unis, je ferai toujours passer l'Amérique d'abord, tout comme les dirigeants des autres pays devraient faire passer les intérêts de leurs pays en premier."

«L'Amérique d'abord ne signifie pas l'Amérique seule»

"Quand les États-Unis se développent, le Monde en fait de même. La prospérité américaine a créé d'innombrables emplois. Par ailleurs la recherche de l'excellence, de la créativité et de l'innovation aux États-Unis a mené à d'importantes découvertes qui aident les gens partout dans le monde à vivre plus sereinement et en meilleure santé."


Sur le commerce mondial

"Alors que les États-Unis poursuivent des réformes intérieures pour libérer l'emploi et la croissance, nous travaillons également à réformer le système commercial international afin qu'il favorise une prospérité largement partagée et récompense ceux qui respectent les règles."

"Nous ne pouvons pas avoir un commerce libre et ouvert si certains pays utilisent le système au détriment des autres. Nous soutenons le libre-échange, mais il doit être juste et réciproque."

"Parce qu'en fin de compte, le commerce inéquitable nous mine tous ... Tout comme nous attendons des dirigeants des autres pays qu'ils protègent leurs intérêts, en tant que président des États-Unis, je protégerai toujours les intérêts de notre pays, de nos sociétés et de nos travailleurs."

"Les Etats-Unis sont prêts à négocier des accords commerciaux bilatéraux mutuellement bénéfiques avec tous les pays, y compris les pays du TPP11, qui sont très importants pour nous. Nous avons déjà des accords avec plusieurs d'entre eux. Nous envisagerons de négocier avec les autres, soit individuellement, soit de manière groupée, si cela est dans intérêt de chacun. "


Sur la sécurité

"Pour protéger le monde des régimes voyous, du terrorisme et des puissances révisionnistes, nous demandons à nos amis et alliés d'investir dans leurs propres défenses et de remplir leurs obligations financières."

"Notre sécurité commune exige que chacun participe à sa juste part."

"Mon administration est fière d'avoir mené des efforts historiques, au Conseil de sécurité des Nations Unies et dans le monde entier, pour unir toutes les nations civilisées dans notre campagne de pression pour dénucléariser la péninsule coréenne."

"Et nous continuons d'appeler nos partenaires à dénoncer le soutien de l'Iran aux terroristes et à bloquer la voie de l'Iran vers l'arme nucléaire. Nous travaillons également avec des alliés et des partenaires pour détruire les organisations terroristes djihadistes telles que Daech."

Sur l'immigration

"L'Amérique est une économie de pointe, mais notre système migratoire est bloqué dans le passé."

"Nous devons remplacer notre système actuel de migration et sa logique de regroupement familial par un système d'admissions basé sur le mérite qui sélectionne les nouveaux arrivants en fonction de leur capacité à contribuer à notre économie, à subvenir à ses besoins financiers et à rendre notre pays plus fort."

Sur les emplois

"En reconstruisant l'Amérique, nous sommes de fait pleinement engagés à développer notre main-d'œuvre. Nous incitons les gens à passer de la dépendance à l'indépendance - parce que nous savons que le meilleur programme anti-pauvreté se traduit par une paye à la fin du mois."

"Pour réussir, il ne suffit pas d'investir dans notre économie, il faut investir dans notre capital humain. Quand le peuple est oublié, le monde se fracture. Ce n'est qu'en écoutant et en répondant aux voix des oubliés que nous pouvons créer un avenir radieux, réellement partagé par tous. "