L’Inde a gagné 30 places depuis l’année dernière dans le classement de la Banque Mondiale « Doing Business ». Disposant d’un niveau de vie modeste mais en augmentation constante, l’Inde se place parmi les pays les plus dynamiques du G20. Riche d’opportunités, il pourrait finir par dépasser la Chine. Sur l’année budgétaire 2015 – 2016, sa croissance plafonnait à 7,9% avant d’entamer une décélération.

Plusieurs facteurs ont favorisé l’évolution de l’Inde, et parmi les plus influents on compte le développement du système d’impôts en ligne et une plus grande facilité d’accès au crédit. Mais même avec ces améliorations, les difficultés dans les relations administratives sont toujours nombreuses. Attention également aux délais nécessaires à l’enregistrement d’une compagnie au registre du commerce.

L’abondance de main-d’œuvre qualifiée dans les domaines scientifiques, techniques et de gestion est l’un des principaux facteurs de développement rapide de l’Inde et d’attraction des investisseurs étrangers. Ces secteurs sont complétés par l’infrastructure, le payement par téléphone, l’automobile et la médecine connaissent aussi en forte croissance.

Collaborer avec un partenaire indien

Pour développer son activité en Inde, avoir un partenaire sur place vous évitera de nombreuses déconvenues, d’autant plus s’il est natif du territoire. L’environnement des affaires est très différent et il peut être difficile de s’intégrer en tant qu’étranger dans un nouveau pays. Avoir un partenaire indien va donc être bénéfique car il y aura déjà une infrastructure d’exploitation et un canal de distribution en place, une plus grande facilité à traiter avec le gouvernement et une gestion du travail qui sera plus simple. Mais il y aura aussi des inconvénients, comme le partage de la gestion et du contrôle qui n’est pas toujours facile et possible, une dilution potentielle des profits et le coût de gestion des droits et propriété intellectuelle (brevets, marques…).

Si vous décidez donc d’avoir un partenaire indien, il est important de le comprendre. Par exemple, les indiens considèrent généralement un horizon d’affaires de 3 à 5 ans pour mesurer le rendement des investissements. Ils négocient plus rapidement et ont une approche de gestion ‘top-down’. Il est important de discuter en détail les questions de contrôle de la décision, à savoir les nominations au conseil d’administration, le président du conseil, PDG, MD et CFO, et les questions découlant de futurs changements de contrôle, de non-concurrence, etc.

La culture des affaires en Inde

Respecter les règles du pays qui vous accueille sera gage de sérieux pour les personnes qui prendront le temps de travailler avec vous. Soyez ponctuel, posez quelques questions familières avant d’entrer dans le vif du sujet. Ne montrez jamais votre agacement même si les contrats vous semblent se concrétiser trop lentement. Serrer la main des femmes est également mal perçu,

Offrir un présent venant de votre propre pays sera très apprécié. Si la personne vous en offre un en retour, ne l’ouvrez pas devant elle et acceptez-le de la main droite. D’une manière générale, évitez de toucher les choses de la main gauche.

L’Inde est donc un endroit avec beaucoup de potentiel pour une expansion mais il vous faudra comprendre votre partenaire indien et suivre les pratiques d’affaires est afin d’assurer votre réussite.

Les données de cet article nous viennent de notre partenaire Corporate Catalyst India Pvt Ltd.