Selon un pionnier de la conduite autonome, les voitures autonomes demeurent la meilleure solution pour faire diminuer le nombre effroyable de décès causés par des voitures conventionnelles et leurs conducteurs, chaque années sur les routes.

Chris Urmson a été directeur de la technologie pour la division des véhicules autonomes de Google durant plus de sept ans, avant de se joindre à des confrères de Tesla et Uber l’an dernier pour créer Aurora Innovation. Partenaire de Volkswagen et Hyundai, cette entreprise de développement de systèmes de conduite autonome a collecté plus de 90 millions de dollars (73 millions d’euros) de capital.

« Dans le monde, 1,2 millions de personnes meurent sur les routes chaque année », précisait Chris Urmson hier lors du sommet de l’innovation de l’Economist à Chicago. « Aux États-Unis, ce chiffre se situe entre 35 000 et 40 000, ce qui équivaut à 737 accidents mortels par jour. Nous ne tolérerions pas ça pour le transport aérien et pourtant cela se produit tous les jours sur nos routes. Nous ne pouvons pas rester là sans rien faire ».

Chris Urmson a commencé à s’intéresser aux véhicules autonomes et à leur potentiel de sécurité, en 2003, lorsqu’il travaillait pour la DARPA (Defense Advanced Research Projects Agency) sur les convois militaires autonomes pouvant sauver des vies en Iraq : « Je travaille dans ce domaine depuis presque quinze ans maintenant et depuis le début, ma priorité est de sauver des vies ».

Les voitures autonomes devraient pouvoir permettre d’éviter 90 % des accidents automobiles causés par les humains. Mais dimanche soir à Tempe en Arizona, un Volvo XC90 Uber autonome n’a pas su éviter une femme de 49 ans qui traversait la route.

Chris Urmson n’a pas souhaité commenter l’accident, souhaitant respecter la victime et sa famille et laisser le temps aux enquêteurs de faire leur travail : « Je préfère attendre de disposer de plus d’informations. Nous ne savons pas ce qu’il s’est passé. Le NTSB (national transportation security board) a été saisi et Uber collabore avec les autorités. Je pense qu’il est bien trop tôt pout tirer des conclusions ».

Il reconnaît qu’il ne se laisse pas décourager pour autant. Il va continuer à développer cette technologie en vue d’une commercialisation : « C’est vraiment ce pour quoi cette technologie a été conçue. L’objectif premier de notre entreprise, Aurora Innovation, est de commercialiser cette technologie de manière sûre, rapide et étendue. Je pense qu’elle pourrait considérablement améliorer notre société ».

Les cofondateurs de Aurora Innovation aux côtés de Chris Urmson sont : Sterling Anderson, ancien directeur du programme Autopolit semi-autonome de Tesla, et Drew Bagnell, ancien responsable de l’équipe de conduite autonome et de perception pour l’Advanced Technologies Center d’Uber.