Cette année encore, le nouveau rapport de Reporters Sans Frontières sur la liberté de la presse met en garde contre l’hostilité ambiante envers les journalistes, non seulement dans les pays autoritaires mais aussi dans les démocraties.
Aux États-Unis, Donald Trump reste très véhément à l’égard des journalistes, qu’il n’hésite pas à menacer. Le pays, qui obtient un score de 23,73, recule d’ailleurs de deux places dans l’édition 2018 du rapport. La situation est également préoccupante en Europe, où une journaliste maltaise enquêtant sur la corruption a été assassinée en octobre dernier.
Quant à la France, elle gagne six places au classement. Toutefois, Reporters Sans Frontières n’y voit aucune raison de s’en réjouir, puisque le meilleur rang de l’Hexagone est dû à la dégradation du climat dans d’autres pays. Le pays doit donc continuer ses efforts pour améliorer son score.