AI Guardman est un système de caméra de surveillance combinée à une IA qui analyse le langage corporel pour repérer les voleurs à l'étalage. Testé depuis quelques semaines dans plusieurs grands magasins au Japon, il a permis de réduire les vols de 40 % dans certains cas.

Si la Chine a d'ores et déjà commencé à déployer des outils de surveillance basés sur la reconnaissance faciale, l'intelligence artificielleet même des drones imitant des oiseaux, d'autres pays explorent eux aussi certaines de ces techniques. C'est le cas notamment au Japon, où un système de caméras vidéo associées à des algorithmes d'analyse d'images a permis de faire baisser les vols dans les magasins en très peu de temps.

Ce système nommé AI Guardman a été développé conjointement par l'opérateur NTT et l'entreprise Earth Eyes sur la base d'un logiciel open source développé par l'université Carnegie Mellon pour analyser le langage corporel et d'une caméra vidéo dotée d'une portée de 13 mètres et d'un angle de vision de 144 degrés.

Installé dans un magasin, le dispositif filme chaque client à son arrivée et balaie les rayons. L'IA a été entraînée avec une base de données qui recense les techniques des voleurs à l'étalage et le comportement physique qui va avec : regarder autour de soi, chercher l'emplacement des caméras et repérer les angles morts, etc.

Cette vidéo de démonstration illustre le fonctionne du système de détection de vol à l’étalage basé sur l’analyse du langage corporel. © Earth Eyes

Une approche très diplomatique une fois le suspect repéré

Lorsque le logiciel identifie un langage corporel qui correspond à celui d'un voleur, il prend une photo du suspect et transmet une alerte sur le smartphone du vendeur. Ce dernier va alors aller à la rencontre de la personne et lui proposer très aimablement son aide pour trouver ce qu'elle cherche. Une approche diplomatique qui aurait un effet dissuasif très efficace.

Pour preuve, AI Guardman est testé depuis le mois dernier dans plusieurs grandes enseignes nippones comme Bic Camera, Kirindo et Xebio et a permis dans certains cas de faire baisser de 40 % le taux de vol à l'étalage. Inutile de préciser que le système conserve en mémoire les individus suspects qu'il saura reconnaître en cas de nouvelle visite pour avertir le commerçant.

À découvrir aussi sur Futura-Sciences :

- Le Forum FS Génération

-Tous les articles de la rubrique Sciences