La France construit son premier « village Alzheimer », dans le cadre d'une expérience visant à améliorer la vie des personnes atteintes de la maladie du même nom.

La maladie d'Alzheimer est la forme la plus courante de démence. Il s'agit d'un trouble irréversible et progressif qui endommage les cellules du cerveau et finit par les détruire, ce qui entraîne une perte de mémoire et des troubles cognitifs.

Le complexe autonome de Dax, une ville thermale du sud-ouest de la France, imitera une petite communauté urbaine, avec un supermarché, un centre de santé, un salon de coiffure et une bibliothèque.

Les 120 résidents auront la liberté de se déplacer en toute sécurité à l'intérieur du village, qui sera conçu pour faciliter leur sens de l'orientation, leurs repères visuels et leur mémoire.

Le cabinet danois Nord Architectes a créé un plan de ville comportant des bâtiments et une place qui ressemblent à ceux des villes médiévales fortifiées, courantes dans les Landes du Sud-Ouest de la France.

Les résidents vivront dans de petites maisons partagées, organisées selon quatre quartiers, aux côtés de plus de 100 soignants et de nombreux bénévoles qui organiseront des activités.

L'idée sous-jacente est de créer un sentiment de normalité et de maintenir la continuité entre l'ancienne vie des patients atteints de la maladie d'Alzheimer et leur établissement de soins.

Révolutionner les soins aux personnes atteintes de démence

Le projet s'inspire de Hogeweyk, le premier « village de la démence », situé près d'Amsterdam, aux Pays-Bas. Les résidents y sont regroupés dans des maisons communes en fonction de leurs antécédents et de leurs intérêts, et peuvent aider à cuisiner et à nettoyer, et font eux-mêmes s’ils le souhaitent leurs courses à l’épicerie.

Plusieurs autres pays ont créé leur propre version du modèle néerlandais de « village de la démence ». En Irlande, la première communauté de malades atteints de démence, construite sur mesure, devrait ouvrir ses portes cette année. Pendant ce temps, en Tasmanie, en Australie, un village de la démence a ouvert ses portes, architecturé autour de 15 maisons en cul-de-sac pour refléter le paysage citadin local et un supermarché, un café, un cinéma et un salon de beauté.

Le village ressemblera aux villes médiévales fortifiées, courantes dans la région.
Le village ressemblera aux villes médiévales fortifiées, courantes dans la région.
Image : Nord Architectes

Les partisans de cette nouvelle façon de soigner les personnes atteintes de démence affirment que les patients sont plus actifs et sociables et qu’ils ont moins besoin de médicaments que dans les établissements habituels de soins aux personnes âgées.

En France, dans le village Landais Alzheimer, une équipe de chercheurs vivra aux côtés des résidents et de leurs soignants pour mener une étude comparative avec les maisons de retraite traditionnelles.

La construction du projet, dont l'ouverture est prévue pour fin 2019, devrait coûter 28,8 millions d'euros, largement financée par le gouvernement.

Crise sanitaire mondiale

La démence a été décrite comme l'une des plus grandes crises sanitaires mondiales du 21e siècle. Environ 50 millions de personnes dans le monde sont atteintes de démence, et il y a près de 10 millions de nouveaux cas chaque année. L'Organisation mondiale de la santé estime le coût annuel de la maladie à 818 milliards de dollars.

Image : Gates Notes

Et comme la population mondiale vieillit, le nombre de personnes atteintes de démence est appelé à augmenter rapidement à 152 millions d'ici 2050.