Des pirates informatiques ont dérobé la semaine dernière pour 60 millions de dollars de cryptomonnaies sur la plateforme d’échange japonaise Zaif, comme le révèle Business Insider. C’est le second vol majeur de l’année au Japon après le plus gros « crypto-hack » de l’histoire, désormais estimé à 547 millions de dollars, sur la plateforme Coincheck en janvier. Un autre piratage d’envergure avait été révélé cet été avec le vol d’environ 40 millions de dollars de cryptomonnaies sur la plateforme coréenne Coinrail.
L’ensemble de ces piratages relance le débat sur la sécurité des monnaies virtuelles. En effet, si ces nouvelles formes de monnaies sont réputées très sûres, elles sont fragilisées par des failles de sécurité sur certaines plateformes d’échange. Ainsi, 480 millions de dollars avaient déjà été volés en 2014 sur Mt.Gox, plateforme d’échange japonaise de bitcoins développée par le Français Mark Karpelès et qui avait ensuite dû se déclarer en faillite.