"Le futur de la mobilité, c'est la voiture électrique", a annoncé Carlos Ghosn hier à la veille du Mondial de l'automobile à Paris. Le patron de l'Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi accélère en effet sa stratégie électrique avec le lancement du modèle K-ZE, taillé sur mesure pour le marché chinois, premier marché du monde pour ce segment.
Les données du Mobility Market Outlook 2018 de Statista font également état de la forte augmentation du nombre de véhicules électriques rechargeables dans l'UE ces dernières années, passant de 24 737 voitures vendues en 2013 à 97 733 en 2017. Les cinq pays qui enregistrent le plus de ventes l'année dernière sont la France, l'Allemagne, le Royaume-Uni, les Pays-Bas et l'Autriche. La plupart de ces pays ont connu une forte augmentation en 2017 en raison de la sortie de nouveaux modèles de voitures électriques.
L'Allemagne a connu la plus forte croissance avec une multiplication par deux des ventes entre 2016 et 2017 (de 11 449 à 24 912 unités). Elle rattrape presque la France qui est leader du marché avec 26 135 véhicules vendus. Même si le nombre de véhicules vendus a considérablement augmenté, les véhicules électriques rechargeables représentent encore une faible part de marché. Les Pays-Bas sont en tête avec une part de 2,08 %, suivis de l'Autriche (1,54 %) et de la France (1,16 %).