L'éducation est la prémisse du progrès, dans chaque société, dans chaque famille. C'est ce qu'a déclaré l’ancien Secrétaire général des Nations Unies, Kofi Annan.

La quête de connaissances peut être extrêmement enrichissante sur le plan personnel. Elle peut également favoriser un meilleur parcours professionnel et les avantages qui vont de pair. Mais, peut-être plus révélateur encore, elle est un indicateur de l’importance qu’une économie accorde au développement d’une main-d’œuvre hautement qualifiée.

Dans la liste la plus récente du Times Higher Education (THE) de 1 250 universités à travers le monde, il y a peu de surprises parmi les pays les plus représentés.

Cependant, on peut noter quelques nouveaux entrants intéressants. Des ajouts qui indiquent que le progrès est en train de se faire une place dans des pays ayant été touchés par un conflit ou ayant souffert d’un manque d'opportunités - des pays comme l’Iraq, la Tanzanie et le Kazakhstan.

Le classement

Dans son classement mondial des universités 2019, le THE utilise cinq catégories pour évaluer les performances des universités : l’enseignement (environnement d'apprentissage) ; la recherche (volume, revenu et réputation) ; les citations (influence de la recherche) ; la dimension internationale (personnel, étudiants et recherche) ; et l’intérêt de l'industrie (transfert de connaissances).

Pour faire partie de la liste, les universités doivent avoir publié plus de 1 000 articles de recherche entre 2013 et 2017 - avec un minimum de 150 par an. Ces recherches doivent également être diversifiées, en effet si 80 % ou plus se concentrent sur un seul domaine, une université peut être exclue de la liste.

Les universités qui obtiennent les meilleurs résultats sont celles qui peuvent attester d’un engagement envers les étudiants de premier cycle et de troisième cycle, d’une volonté quantifiable d’encourager les futures générations de dirigeants universitaires et d’une forte dimension internationale. Des relations solides avec l’industrie ainsi qu’avec d’autres universités sont également considérées comme des aspects très valorisés, de même que la réputation d’une institution parmi ses pairs.

Le top 10

1. L’Université d'Oxford

La plus ancienne université du monde anglo-saxon. Il a été prouvé que les premiers enseignements y ont eu lieu dès 1096. L'université d'Oxford est également la deuxième plus ancienne université à être toujours opérationnelle. Cette université comprend 44 collèges et halls et plus de 100 bibliothèques, ce qui en fait le plus grand réseau de bibliothèques du Royaume-Uni.

Emo of Friesland fut le premier étudiant étranger à s’y inscrire, en 1190. Parmi les anciens élèves célèbres figurent Bill Clinton, Margaret Thatcher, Benazir Bhutto, Aldous Huxley, Tim Berners-Lee et Indira Gandhi.

2. L’Université de Cambridge

Du haut de ses 800 ans, l'Université de Cambridge, fondée en 1209 est la quatrième plus ancienne université au monde à être toujours opérationnelle et la deuxième plus ancienne université du monde anglophone. Elle est divisée en 31 collèges autonomes où les étudiants reçoivent des sessions d'enseignement en petits groupes.

Stephen Hawking, Isaac Newton, Charles Darwin et Alan Turing ont tous étudié à Cambridge. L’université abritait également un réseau d'espions notoires qui transmettait des informations à l'Union soviétique au cours des premières années de la guerre froide.

3. Stanford

Située au milieu de l'actuelle Silicon Valley, l’Université Stanford a été fondée en 1885 par Jane et Leland Stanford. Ils voulaient « promouvoir le bien-être public en exerçant une influence en faveur de l'humanité et de la civilisation ». Stanford s’étend sur 33 km² et constitue l’un des plus grands campus des États-Unis. Parmi les anciens élèves, on compte 17 astronautes, 18 lauréats du prix Turing et deux récipiendaires de la médaille Fields.

4. L’Institut de technologie du Massachusetts (MIT)

Fondé en 1861 et basé dans la ville de Cambridge, dans le Massachusetts, le MIT a pour objectif de « développer les connaissances et préparer les étudiants à la science, à la technologie et à d’autres domaines d’études qui profiteront au mieux à la nation et au monde d’aujourd’hui ».

Sa devise est Mens et Manus, qui se traduit en latin par « esprit et main ». D’après les estimations du MIT, tous ses anciens diplômés en vie ont lancé plus de 30 000 entreprises actives, créé 4,6 millions d'emplois et généré un chiffre d'affaires annuel d'environ 1,9 billion de dollars.

5. L’Institut de technologie de Californie

Connu sous le nom de Caltech, son campus est situé à Pasadena, à une dizaine de kilomètres du centre-ville de Los Angeles. D’après cet institut de recherche et d'enseignement en sciences et en ingénierie de renommée mondiale, ses remarquables professeurs et étudiants cherchent des réponses à des questions complexes, font des découvertes, guident l'innovation et transforment l'avenir.

6. Harvard

La plus ancienne université aux États-Unis, fondée en 1636. Située à Cambridge, dans le Massachusetts, Harvard possède un campus de 20 km² qui abrite 12 écoles dispensant des diplômes, deux théâtres et cinq musées. On y trouve également la plus grande bibliothèque universitaire au monde.

Parmi les anciens élèves se trouvent Barack Obama, Michelle Obama, Rahul Gandhi, Bill Gates et Mark Zuckerberg.

7. Princeton

Fondée en 1746 sous le nom de College of New Jersey, l'école a été officiellement renommée Université de Princeton en 1896 en l'honneur de la région où elle est basée, ouvrant sa célèbre école supérieure en 1900. Jeff Bezos, Michelle Obama, Meg Whitman, Eric Schmidt et John F Kennedy comptent parmi les anciens élèves.

8. Yale

Les origines de Yale, qui doit son nom à un marchand d'esclaves, Elihu Yale, l'un des premiers bienfaiteurs de l'établissement, remonteraient au 17ème siècle, au temps des colonies de pèlerins. On a retrouvé des plans d’université et de bibliothèque datés de 1656, mais ce n’est qu’en 1718 que l’école prit le nom de Yale.

Parmi les anciens étudiants, on trouve Hillary Clinton, Bill Clinton, George W. Bush et son père, George HW Bush, et Gerald Ford.

9. L’Imperial College London

Les origines de l'Imperial remontent aux années 1820 et à l’époque de la création de l'école de médecine de l'hôpital de Charing Cross, qui peu à peu a fait partie de l'université. Sir Alexander Fleming, l'un de ses plus célèbres diplômés, a découvert la pénicilline en 1928 et s'est vu décerner le prix Nobel de physiologie et de médecine en 1945, conjointement avec Sir Howard Florey et le Dr Ernst Chain.

L'Imperial compte la plus forte proportion d'élèves internationaux parmi les 10 meilleures universités, soit 56 % du corps étudiant.

10. L'Université de Chicago

En créant cette école en 1890 avec une contribution initiale de 600 000 $ de l’époque (soit plus de 25 millions de dollars US aujourd'hui) de la part de John D. Rockefeller, les fondateurs de l'université avaient pour objectif d'offrir « des opportunités égales pour tous les départements de l'enseignement supérieur aux personnes des deux sexes ».

L’année des premières fois

Les universités asiatiques ont toujours eu une forte présence dans les listes du THE. Mais c'est la première fois qu'une université chinoise est en tête dans la région. L’Université Tsinghua a gagné huit places pour atteindre le 22e rang, ce qui représente la plus forte ascension parmi les universités dans le top 30. Tsinghua est non seulement l’université asiatique la mieux classée, mais c’est aussi la première fois qu’elle surpasse l’Université de Pékin. Elle est maintenant classée en tant que « puissance internationale » par THE, après avoir occupé la catégorie « regional stars ».

Il y a 72 universités chinoises dans la liste, contre 63 dans l’édition précédente. Le Japon a dépassé le Royaume-Uni pour devenir le deuxième pays le plus représenté, avec 103 universités, contre 98 au Royaume-Uni.

L'Université de Bagdad apparaît pour la première fois dans la liste, bien que dans le classement des 801-1 000 écoles. L'Irak, la Jamaïque, le Kazakhstan, le Népal et la Tanzanie sont tous représentés sur la liste pour la première fois cette année.