Il y a un nouveau leader au sommet du dernier classement par The Economist des meilleurs MBA à temps plein dans le monde.

La Kellogg School of Management de l’Université Northwestern a dépassé la Booth School of Business de l'Université de Chicago pour décrocher la pole position, tandis que Harvard s'est hissée au troisième rang.

Selon The Economist, les diplômés de Kellogg constituent l'un des réseaux de diplômés les plus importants au monde, 97% d’entre eux trouvent un emploi dans les trois mois suivant l'obtention de leur diplôme et ont un salaire moyen de 123 998 $.

Les meilleurs MBA à temps plein

Les 14 premières positions du classement, et seize parmi les vingt premières, sont occupées par des écoles de commerce américaines. L'institution la mieux classée hors des Etats-Unis est l’école supérieure de commerce française HEC Paris, qui a perdu six places et se classe désormais 15ème.

Elle est suivie par la Business School de l'Université du Queensland en Australie, de celle de l'Université de Navarre en Espagne et de la Warwick Business School de l'Université de Warwick au Royaume-Uni. Mais les 18e et 19e places sont occupées par deux institutions américaines, la MIT Sloan School of Management et la Hough Graduate School of Business de l’Université de Floride.

La Wharton School de l’Université de Pennsylvanie, membre de l’Ivy League, a rapidement gagné huit places, passant du 12e rang en 2016 à la quatrième position.

The Economist indique que toutes les 10 premières places de son classement sont désormais occupées par des « grandes écoles américaines prestigieuses », pour lesquelles les étudiants sont prêts à payer un prix plus élevé. Dans ces écoles, les frais de scolarité ont augmenté rapidement, et les étudiants paient en moyenne 134 600 $ .

Les salaires de diplômés de MBA

Etre diplômé d’un MBA peut faire une différence significative en matière de salaire.

Alors que les diplômés de Kellogg voient en moyenne leur salaire augmenter de 72% après avoir obtenu leur MBA, les diplômés d’HEC en France bénéficient d'une augmentation de 147%. En comparaison, ceux de la Warwick Business School au Royaume-Uni ont enregistré une hausse moyenne de 44%.

Mais, comme le souligne The Economist , étudier pour obtenir un MBA ne se résume pas à améliorer son salaire. Il classe ces programmes selon quatre catégories: ouverture de nouvelles perspectives de carrière (35%), développement personnel et formation (35%), meilleur salaire (20%) et qualité du réseau (10%).