La France et l’Allemagne sont parvenues à un compromis sur le projet de taxe européenne de l’économie numérique avant la réunion rassemblant l’ensemble des ministres des Finances de la zone euro aujourd’hui. La signature de l’accord définitif avec l’ensemble des membres de l’UE devrait néanmoins prendre encore quelques semaines. La proposition commune définie par Paris et Berlin prévoit une taxation du chiffre d’affaires à 3 % mais avec une assiette réduite centrée essentiellement sur la taxation de la vente de publicités en ligne.
Comme le montre notre graphique, ce projet de taxation des géants du numérique concernerait principalement Google et Facebook. En effet, d’après les données du Digital Economy Compass 2018, la publicité en ligne comptait pour respectivement 86 % et 98 % des revenus totaux de Google et Facebook en 2017. La plus diversifiée des GAFAM semble être Microsoft puisque "seulement" 62 % de ses revenus découlaient des logiciels, son cœur de métier.