Samedi dernier a été marqué par la Journée mondiale de lutte contre le sida qui visait à sensibiliser et à informer le grand public sur ce fléau qui continue de faire des ravages.
Si l'épidémie de VIH est en léger recul à l'échelle mondiale, il convient de souligner sa résurgence dans certaines régions, notamment en Europe de l'Est et plus particulièrement en Russie. Selon de nouvelles données du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies et de l'Organisation mondiale de la santé, il y a eu 71 nouveaux diagnostics de VIH pour 100 000 habitants en Russie l'an dernier. L'Ukraine vient assez loin derrière avec 37 nouveaux cas pour 100 000 habitants, suivie par la Biélorussie et la Moldavie. Les taux les plus bas de nouveaux cas pour 100 000 personnes ont été enregistrés en Bosnie-Herzégovine (0,3), en Slovaquie (1,3) et en Slovénie (1,9).