La semaine dernière s'est avérée particulièrement cauchemardesque pour Apple avec un plongeon de près de 10 % de son titre jeudi à Wall Street. La société a du revoir à la baisse ses prévisions pour son premier trimestre fiscal en raison notamment du ralentissement de la croissance économique en Chine et d'une baisse de la demande d'iPhones. La capitalisation boursière de la firme à la pomme s'inscrit dans une tendance baissière depuis plusieurs mois et 450 milliards de dollars ont été perdu depuis le 3 octobre 2018.
Certains analystes prétendent que cet effondrement n'est qu'un incident mineur et provisoire, tandis que d'autres affirment qu'il s'agit d'un désastre majeur sonnant la fin de l'âge d'or d'Apple. Quoi qu'il en soit, l'ampleur de la chute est colossale. Comme le montrent les données de notre infographie, la perte de la firme de Cupertino est supérieure à la capitalisation boursière de Facebook et six fois plus élevée que celle de Starbucks.