3259 personnes ont perdu la vie sur les routes de France en 2018, vient d'annoncer le Premier ministre Edouard Philippe. Un "plus-bas historique", en dessous du record enregistré en 2013. Selon le Premier ministre, ce résultat est clairement une conséquence du passage à 80 km/h sur le réseau routier national. La baisse de la vitesse entraînant des accidents moins violents.
Qu'en est-il de la sécurité routière chez nos voisins européens ? D'après les chiffres de la Commission européenne, les États membres avaient en 2017, dans leur majorité, un taux de mortalité routière inférieur à 50 décès par million d'habitants. Comme l'indique notre graphique Statista, les taux les plus élevés de morts sur la route ont été enregistrés en Roumanie et en Bulgarie, avec 98 et 96 décès par million d'habitants. Avec 53 décès pour un million d'habitants, la France se situe légèrement au dessus de la moyenne européenne. Les pays nordiques tels que la Suède, les Pays-Bas ou le Danemark sont - comme si souvent - les bons élèves en matière de sécurité routière.