The Economist Intelligence Unit a publié cette semaine son édition 2018 du "Democracy Index". Bien que le concept de démocratie puisse revêtir une pluralité de notions et qu'il est compliqué d'arriver à un réel consensus sur son sens, l'étude donne un aperçu intéressant et plutôt pertinent de l'état de la démocratie dans le monde.
L'indice de démocratie calculé par The Economist est fondé sur 60 indicateurs regroupés en cinq catégories : processus électoral et pluralisme, libertés civiles, fonctionnement du gouvernement, participation politique et culture politique. Les pays sont ensuite classés sur la base des scores obtenus.
Au niveau mondial, l'étude pointe cette année une stagnation de la démocratie. Elle révèle une hausse globale de la participation politique des populations dans la plupart des régions du globe, mais également un contexte de dégradation générale de la confiance dans la démocratie.

Notre infographie fait un focus sur l'Europe où la situation reste assez stable ces dernières années. On note toutefois la chute de 12 places de l'Italie au classement mondial en 2018. L'indice de démocratie du pays est passé de 7,98 à 7,71 en lien notamment avec l'arrivée des partis populistes au pouvoir et une politique anti-immigration restrictive pour les libertés civiles.
Quant à la France, elle reste une démocratie imparfaite selon la classification de l'étude et stagne au 29ème rang mondial avec un indice de 7,80. Les catégories qui désavantagent la démocratie française sont la culture politique de ses citoyens (score de 5,63) - avec des critères comme le degré de consensus et de cohésion social ou la préférence pour un "dirigeant fort" - mais aussi le fonctionnement du gouvernement (score de 7,50). Pour cette dernière catégorie, les critères concernent, entre autres, l'équilibre des pouvoirs exécutif et législatif et la confiance dans le gouvernement.
Enfin, ce sont toujours les pays nordiques qui représentent les démocraties les plus complètes au monde selon les analystes de The Economist, avec un trio de tête composé de la Norvège (9,87), de l'Islande (9,58) et de la Suède (9,39).