La nouvelle étude de l’OCDE « How’s Life in the Digital Age ? » décrit comment la transformation numérique en cours affecte le quotidien des citoyens des pays de l’OCDE à travers une série de données statistiques. Une des parties de l’étude se penche plus particulièrement sur la participation politique des populations sur lnternet, un thème qui fait écho au mouvement des « gilets jaunes » qui s’est principalement structuré sur les réseaux sociaux.
Notre infographie montre la part des sondés ayant affiché leurs opinions politiques sur des sites Web (blogs, réseaux sociaux) au cours des trois derniers mois, pour une sélection de pays de l’OCDE. En 2017, le Danemark et la Suisse affichaient les parts les plus élevées avec respectivement 24 % et 19 % des répondants ayant récemment utilisé Internet pour exprimer leurs idées sur des sujets civiques et politiques. L’Autriche (5 %) et la République tchèque (4 %) font partie des pays où cette habitude est la moins répandue. Assez logiquement, ce sont les jeunes générations qui sont les plus propices à s’exprimer en ligne : ils étaient en moyenne près de 16 % à le faire régulièrement dans l’OCDE. En France, la part du total de la population était à 8 % et celle des jeunes de 16 à 24 ans à 12 % en 2017. Il ne fait néanmoins guère de doute que la crise sociale et politique qu'a connu l’Hexagone ait pu récemment faire gonfler ces chiffres.