Peu d'entre nous verraient dans la calculatrice une menace pour leur emploi. Pourtant, de la même façon que le développement de ces outils aujourd’hui omniprésents a inquiété certains mathématiciens, les progrès rapides en intelligence artificielle (IA) et en apprentissage automatique sont source de débat et de vives inquiétudes quant à l'avenir de la main-d'œuvre mondiale.

Des données récentes font apparaître une importante division dans la perception du public relative à la progression de l'IA, plus particulièrement et directement en ce qui concerne les niveaux d'éducation, les salaires, les compétences techniques et même le genre. Les décideurs politiques étant constamment mis au défi de suivre le rythme des changements technologiques, il peut sembler que personne ne veille au grain. Certains travailleurs craignent qu'un avenir peu familier et bientôt à leur porte ne les laisse sans emploi. Mais je ne suis pas inquiet, je suis emballé.

Des préoccupations du même type ont commencé à apparaître au début de la première révolution industrielle, il y a 250 ans. Celles-ci ont seulement augmenté en fréquence et en intensité avec l'accélération de la technologie au 20ème siècle. Mais dans d'innombrables cas, il a été maintes fois prouvé que la technologie devenait un facteur d'efficacité et d'efficience, amplifiant les réalisations humaines au lieu d’y nuire.

Multiplier les possibilités

De nos jours, quelqu'un ferait-il volontairement des calculs mathématiques fastidieux ? De même, l'un des principaux avantages de l'intelligence artificielle réside dans l'attribution de tâches répétitives de bas niveau à des machines plutôt qu'à des personnes, ce qui permet une efficacité immédiate et aide les travailleurs à se concentrer sur des fonctions d’un niveau supérieur.

Lors d’un récent voyage dans la région viticole californienne, j’ai appris que les vendangeurs avaient subi une très forte pression face au rythme de la demande. À la recherche d'une solution, les propriétaires de vignobles ont fait appel à une technologie leur permettant d’inspecter et de trier les raisins de manière automatisée et optimale. Au lieu de remplacer les cueilleurs, la technologie a réduit les postes de nuit nécessaires pour répondre à la demande et leur a permis d’effectuer un travail plus complexe, y compris dans l'industrie touristique en plein essor de la région. En fait, on estime déjà que l'automatisation triple la cadence de production dans l'industrie du vin. Parallèlement, le nombre de travailleurs agricoles dans cette région a régulièrement augmenté au cours de la dernière décennie.

De l’autre côté du paysage de l’emploi, l’IA soulève des préoccupations différentes mais parallèles parmi les professionnels de la cybersécurité hautement qualifiés et très instruits, mais pas assez nombreux. De nombreux cyber-analystes consacrent beaucoup de temps à des tâches apparemment fastidieuses. Au lieu de rechercher des indicateurs de situations atypiques, il faut favoriser les compétences en criminalistique avancées nécessaires pour analyser et réagir aux attaques. Plutôt que de remplacer ces travailleurs convoités, l’automatisation de la corrélation des données et d’autres tâches fastidieuses leur permettra de se concentrer sur des efforts plus conséquents, tels que la résolution des attaques actuelles et la prévention de celles à venir. C’est un point essentiel à une époque où les menaces ont gagné en fréquence et en sophistication.

Un tout supérieur à la somme de ses parties

La plupart d'entre nous comprenons de mieux en mieux les raccourcis au fur et à mesure que nous utilisons la technologie. Pour l'IA, c’est la même chose. L'apprentissage automatique, une branche de l'IA de plus en plus impressionnante, permet aux machines de traiter des données et d'apprendre par elles-mêmes, en complétant les connaissances chaque fois que des données supplémentaires sont acquises. Bien que cela puisse évoquer les images déconcertantes de Hal d’Arthur C. Clarke et du début de 2001, l’Odyssée de l'espace, en réalité, cela se traduit par l'augmentation des résultats et des avantages pour les disciplines établies.

Prenons par exemple le secteur de la publicité, qui continue de croître. Les dépenses publicitaires mondiales ont augmenté de 23 milliards de dollars, ou 4,3 %, en 2018. L'utilisation de l'IA et de l’apprentissage automatique pour aider à vérifier et compiler des données « reliées » dans la publicité et le marketing est particulièrement utile pour développer davantage cette croissance. Chez Globality, créer et utiliser l'IA nous aide à stimuler l'innovation, non seulement au sein de notre service marketing, mais dans l'ensemble de notre société. En tirant des enseignements de la saisie continue, les systèmes de mise en correspondance basés sur l'IA deviendront de plus en plus précis et sophistiqués, offrant ainsi des avantages considérables aux entreprises internationales qui cherchent à recruter des agences de marketing fondées sur le mérite dans différents domaines.

Arrêter de soustraire des personnes et commencer à ajouter du pouvoir exponentiel

J’ai beau être sûr qu'il serait efficace, je ne peux pas imaginer avoir à travailler avec un département composé de calculatrices. Les humains sont toujours la clé du succès. L'IA influe sur le changement et donne aux individus les moyens d'agir d'une manière qui n'est possible qu'avec la technologie. La plate-forme d'approvisionnement intelligent de Globality multiplie les possibilités d'approvisionnement dans des délais immédiats, en associant les entreprises ayant un besoin au fournisseur de services de la meilleure qualité et au juste prix pour chaque projet. Cela crée des opportunités plus larges tout en permettant à chaque individu de récolter les fruits des efforts combinés fournis par notre plateforme.

Ne pas diviser les efforts et le succès

L'accumulation de connaissances collectives fait progresser l'apprentissage en équipe. Dans un monde hyper-compétitif, la collaboration est plus essentielle que jamais pour arriver à des performances efficaces. L'IA accélère la communication efficace et le travail d'équipe de manière immédiate. Sur un marché acheteur-vendeur, les systèmes basés sur l’IA apprennent grâce à des commentaires continus, devenant ainsi plus intelligents et plus en mesure d'anticiper les préférences des clients au fil du temps. Grâce à cette progression, ils peuvent identifier et associer des éléments incorporels qui nécessitaient auparavant une interaction directe considérable, tels que les préférences de communication, la personnalité, la culture de l'entreprise, le style de travail et les autres caractéristiques humaines d'une relation commerciale réussie. Ces informations augmentent considérablement la probabilité d’obtenir des résultats bénéfiques pour les deux parties, dès le début.

Ça plus ça égal...

La transition du papier et du crayon aux calculatrices, puis aux tableurs, n'a pas remplacé les mathématiciens, elle leur a simplement donné plus de valeur. Cette valeur augmentera à mesure que les moteurs d'analyse sophistiqués feront progresser le besoin d'interprétations et d'applications toujours plus avancées, que seuls les humains peuvent apporter. Nous avons constaté à maintes reprises qu'avec l'évolution de la technologie, la demande du marché augmentait de manière exponentielle et se développait souvent de manière imprévue. Cet effet multiplicateur ne concerne pas seulement l'efficacité et l'efficience, mais aussi l'innovation.

Jusqu'à récemment, certains titres d'emploi comprenaient les termes « calculatrice » et « ordinateur ». Les progrès ont permis à la fois une augmentation exponentielle de la vitesse et une démocratisation de ces capacités, ce qui a permis à la main-d'œuvre de devenir massivement plus efficace. Même les calculatrices ont radicalement changé au cours des 10 dernières années, ce qui illustre l’accélération de notre rythme de progression. En effet, je n'ai pas acheté de calculatrice depuis plus d'une décennie - je calcule maintenant sur mon smartphone ou sur un tableur, ou je demande à mon smart speaker. Dans dix ans, l’IA aura peut-être amené le personnel et le lieu de travail dans des endroits dont nous ne pouvons que rêver aujourd'hui.