Face aux critiques de nombreuses personnalités politiques locales, Amazon a finalement annoncé qu'elle renonçait à implanter un nouveau siège social à New-York. Le projet était censé aboutir à la création de 25 000 emplois à terme. Les critiques des élus new-yorkais portaient sur la démesure des avantages accordés au géant du e-commerce pour son installation dans la capitale financière américaine, soit 3 milliards de dollars d'allégements fiscaux.
Comme le montre notre graphique, Amazon reste pour autant (et de très loin) le plus gros employeur de la tech dans le monde. Le groupe de Jeff Bezos employait fin 2018 près de 650 000 personnes à travers le monde, principalement grâce à son vaste réseau logistique. Cette capacité de création d'emplois à grande échelle permet très souvent à la firme de négocier des conditions d'implantation fiscalement très avantageuses auprès des collectivités locales.