L’intelligence artificielle ne cesse de se développer, et pourrait bientôt aider dans le processus de recrutement. Pour les recruteurs, l’intelligence artificielle pourrait leur permettre de filtrer de manière plus efficace les candidatures à l’aide d’applications, pour qu’ils ne rencontrent que les candidats qui correspondent le plus aux attentes de l’entreprise. Pour les candidats, cela implique de changer sa façon de postuler pour un travail. Cela suppose moins de candidatures par mails, et plus de candidatures directement sur le site web de l’entreprise, et avec l’intelligence artificielle comme premier outil de sélection.

Par exemple, certaines entreprises utilisent déjà des plateformes qui leur permettent de voir si les candidats vivent loin du bureau ou non, et de contrôler leurs disponibilités en termes d’heures de travail. Même si l’intelligence artificielle peut permettre à une entreprise de sélectionner les candidats à voir en priorité, il faut tout de même s’assurer qu’il reste une part d’humain dans ce processus.

On entend parler de certaines entreprises qui vendent des plateformes de recrutement qui utilisent l’intelligence artificielle, et qui affirment que l’intelligence artificielle dans le processus de recrutement permet aux entreprises de recruter des candidats qui sont plus en phase avec leur culture. Cela peut être très intéressant pour les entreprises qui cherchent à embaucher des candidats qui soient prêts à rester dans l’entreprise pendant longtemps, qui puissent s’adapter et être performants.

Cependant, les responsables d’entreprises doivent aussi prendre conscience que bien qu’inclure l’intelligence artificielle dans le processus de recrutement peut être bénéfique sur de nombreux points, il est important de continuer à savoir comment embaucher de nouveaux salariés de la façon la plus humaine qu’il soit. Il existe beaucoup d’anecdotes, de livres et d’avertissements venant de leader d’opinion tels que Elon Musk ou Stephen Hawking qui dénoncent les potentiels danger de l’intelligence artificielle dans nos vies.

Du point de vue des candidats, il existe déjà des inquiétudes à propos de l’intelligence artificielle qui filtre les candidatures (comme l’appareil de recrutement d’Amazon), telles que :

– le fait qu’aucun regard humain ne soit porté sur les décisions prises par l’intelligence artificielle en ce qui concerne un éventuel entretien pour un candidat

– les plateformes d’intelligence artificielle qui demandent aux candidats de postuler via une vidéo, qui analyseraient leurs micro-expressions, leur attribueraient une note et pourraient les éliminer

– le fait de devoir effectuer beaucoup plus de tâches pour pouvoir postuler à un emploi : se prendre en vidéo, passer des quizz, passer des tests à durée limitée… pour permettre à l’intelligence artificielle de récolter des données concernant un candidat avant même que son profil ne soit montré à un recruteur humain.

Il est essentiel que les responsables d’entreprises décident de la façon dont ils souhaitent intégrer l’intelligence artificielle dans leur processus de recrutement. Avec des technologies capables de détecter des micro-expressions que des humains pourraient manquer, cela pourrait aider à la sélection de salariés qui correspondent plus aux attentes et aux objectifs d’une entreprise. L’intelligence artificielle pourrait aussi permettre aux ressources humaines d’une entreprise de se concentrer sur la stratégie plutôt que sur d’autres éléments qui peuvent être une perte de temps, tel que l’analyse de candidatures par exemple. Cependant, comme mentionné auparavant, il faut conserver un aspect humain dans le recrutement de nouveaux employés.

Ce que votre entreprise peut faire pour que votre processus de recrutement reste humain :

Bien que les responsables d’entreprise cherchent à tout prix à trouver les meilleurs candidats possibles, il est important de se rappeler que les personnes qui vont postuler sont des êtres humains.

1. Instaurer des règles concernant l’intelligence artificielle dans le processus de recrutement. Lorsque vous introduisez des plateformes de recrutement basées sur l’intelligence artificielle dans votre entreprise, instaurez des politiques d’éthique fortes. Par exemple, déterminez à quel moment et de quelle façon des humains vont contrôler les décisions prises par l’intelligence artificielle.

2. Garder à l’esprit que l’un des principaux problèmes de l’intelligence artificielle est qu’elle peut être biaisée par l’homme. En théorie, un ordinateur n’a pas de préférence. Cependant, en pratique, étant donné que des humains ont conçu le programme, on a recensé des cas d’intelligences artificielles biaisées. De ce fait, lorsque vous souhaitez acquérir une plateforme de recrutement basée sur l’intelligence artificielle, il est crucial de se renseigner sur ce qui a été fait pour se protéger de l’influence du développeur. Des partis pris pourraient impacter négativement le recrutement en jugeant les candidats sur leur genre, leur origine ethnique, le statut socio-économique ou leur age. Il semble pertinent de se fournir en intelligence artificielle qui évalue les profils de manière étique.

3. Garder à l’esprit que l’intelligence artificielle ne remplace pas les ressources humaines. L’intelligence artificielle peut service d’aide pour une équipe de ressources humaines, mais elle ne doit pas la remplacer. Les humains comprennent les questions d’éthique, d’intégrité et de moralité. Bien que l’intelligence artificielle soit capable d’apprendre d’elle-même, elle n’est pas consciente. Elle doit simplement être utilisée comme un outil d’aide au recrutement, mais ne doit pas constituer une unique étape dans le processus de sélection.