Ce n'est pas une bonne nouvelle pour le bitcoin. La Bourse de Chicago (CBOE) modère ses ambitions sur la crypto-monnaie. L'opérateur de marchés américains CBOE Global Markets a renoncé à ses projets de nouveaux contrats à terme sur le bitcoin, dans le cadre d'une réévaluation des perspectives des produits dérivés sur les cryptoactifs, rapporte Reuters. Les contrats à terme représentent des engagements fermes d'acheter ou de vendre une quantité convenue au préalable d'un actif financier, à un prix et à une date également fixée en amont.

La raison qui pousse la Bourse de Chicago à revoir sa position sur le bitcoin ? La baisse des volumes d'échanges sur la crypto-monnaie, preuve que l'engouement autour du bitcoin est bel et bien retombé. L'euphorie autour de la monnaie virtuelle fin 2017 l'avait conduite à des sommets, son cours allant jusqu'à flirter avec les 20 000 dollars. La CBOE avait alors lancé ses premiers contrats sur le bitcoin, avant que celui-ci ne subisse un krach. Le crypto-monnaie évolue à présent, et depuis fin novembre, entre 3 500 et 4 000 dollars. Les volumes d'échanges ont fortement diminué et la volatilité du cours aussi.

Les transactions sur les contrats à terme sur le bitcoin qui sont déjà cotés restent possibles. Ces contrats arriveront à échéance en juin, précise la CBOE. Ils devaient faciliter les échanges sur cette nouvelle classe d'actifs, dans le but d'obtenir le feu vert du gendarme de la Bourse américain à la création d'un fonds indiciel (ETF) sur le bitcoin, soit un fonds indexé sur le cours de la crypto-monnaie. Mais avec la chute de la valeur du bitcoin, l'intérêt des investisseurs pour les contrats de la CBOE a diminué.

L'opérateur de marché attend depuis longtemps que les autorités de régulation du secteur financier rendent leur avis sur sa demande de création d'un ETF sur le bitcoin. Pendant l'été 2018, le rejet de projets d'ETF bitcoin, comme celui des frères Winklevoss, fondateurs de la plateforme d'échanges Gemini, avait affecté le cours de la crypto-monnaie. Le renoncement de la CBOE pour la création de nouveaux contrats à terme n'a cette fois-ci pas fait plonger le cours du bitcoin.

Si la monnaie virtuelle n'attire plus autant, comme le reste des crypto-monnaies dont les cours restent très corrélés à l'évolution du bitcoin, certains restent toutefois optimistes. Selon une étude auprès de professionnels du secteur de la blockchain, publiée le 27 février et dont Capital s'est fait l'écho, la capitalisation totale des crypto-monnaies devraient doubler cette année, pour atteindre 214 milliards de dollars.

Beaucoup croient surtout en la technologie blockchain, sur laquelle repose le bitcoin. Mais les prévisions des acteurs du secteur sont parfois un peu trop optimistes. Selon une étude similaire réalisée en juillet dernier, la capitalisation totale des crypto-monnaies aurait dû atteindre les 400 milliards de dollars fin 2018. Mais dans les faits, elle a fini l'année proche des 100 milliards de dollars.

A lire aussi sur Business Insider :