Chaque seconde, 29 000 Go d’informations sont publiés dans le monde. Un volume qui ne cesse de croître depuis l’émergence du Web 3.0 et de l’Internet des Objets (IoT). Une seule voiture connectée sera capable de produire à elle seule plusieurs pétaoctets de données par an. En 2025, plus de 75 milliards d’objets devraient ainsi échanger des donnéesouvrant la porte à une multitude de défis : comment collecter, stocker, analyser et restituer ces data en temps réel pour en tirer la meilleure valeur ? Une valorisation synonyme de nouvelles opportunités business mais, surtout, d’une expérience utilisateur complètement nouvelle.

Conduite autonome ou encore maison connectée ne représentent plus aujourd’hui une simple vision de l’avenir mais bel et bien une réalité à condition pour les entreprises de relever le défi majeur qui s’impose à elles : comment traiter intelligemment une masse d’informations de plus en plus importante issue de sources hétérogènes en temps réel et en continu ? À la clé pour celles qui y parviennent : un service à très forte valeur ajoutée et ce, quel que soit le domaine d’application. Une valeur différenciante, gage d’une forte satisfaction client et de nouveaux leviers de croissance. C’est pourquoi l’entreprise dans sa globalité doit désormais intégrer cette dimension data et s’organiser autour de la donnée.

L’innovation technologique au service de l’innovation business

Mais comment rendre ces informations intelligentes et intelligibles pour en tirer la meilleure valeur ? En effet, face au big data, la qualité technique du produit ne suffit plus à convaincre le consommateur. Non, ce qu’il cherche avant tout, c’est la qualité des services délivrés et la valeur d’usage qu’il peut en tirer. Dès lors que la donnée est valorisée, elle ouvre considérablement le potentiel de l’offre et le champ des possibles. Dans le cas de la conduite autonome par exemple, le constructeur doit donc se montrer capable de transformer les données collectées, de les analyser et de les restituer en temps réel pour faciliter la conduite, et délivrer un service personnalisé et ajusté à tout moment.

Demain, la voiture connectée permettra de détecter la place de parking vacante la plus proche, de transmettre les infos trafic en temps réel ou même d’alerter sur les zones les plus « à risque » en termes de sécurité routière. Mais pour tendre vers cette conduite prédictive, le système doit pouvoir synthétiser et modifier toutes les informations en temps réel pour s’adapter en permanence aux besoins du conducteur. Une équation d’une grande complexité liée à une volumétrie de données en croissance exponentielle et à une très haute exigence de qualité de service et de traitement. La data n’est pas que le nouvel or noir de l’entreprise, elle en est le nouvel ADN !

La quadrature du cercle technologique

Le véritable défi technologique se situe à la croisée de quatre sujets clés : le temps réel, la fast data, l’intelligence prédictive et l’intégration des informations issues des interactions entre les données propriétaires et l’environnement extérieur (open data). Une transition technologique qui implique de combiner des logiques d’event processing, de traitement en temps réel, de stockage et d’orchestration au sein d’un environnement suffisamment flexible et robuste pour supporter le big data.

La réponse de la conduite autonome, et de l’IoT en général, se trouve donc dans le cloud voire même le multicloud. Dans un environnement de développement continu capable de collecter l’ensemble des données, de les traiter, de leur donner une valeur, de les agréger, et de leur attribuer une fonction à grande échelle pour les rendre intelligentes. Mais impossible d’y parvenir sans l’intervention d’un chef d’orchestre, c’est-à-dire une solution capable de rendre cohérentes ces couches de composantes au sein d’un même système et de les restituer sans perte de données, ni rupture de services. Si l’enjeu se veut à la fois technologique, infrastructurel et sociétal, il témoigne avant tout du grand besoin d’ouverture des technologies.

Faciliter la vie des utilisateurs en dégageant du temps

Une ouverture indispensable pour adresser les objectifs de performances et poser les bases d’une nouvelle révolution. Car c’est l’imbrication de ces couches technologiques orchestrées ensemble qui permettra de composer une symphonie harmonieuse autour des applications de gestion des données, participant alors à créer une nouvelle vision du monde. Un monde dans lequel la donnée favorisera une expérience utilisateur complètement nouvelle à travers un haut niveau de confort, d’aisance, de vie et même de conscience environnementale.

Telle est la clé d’un business model établi sur des services interactifs pilotés par les données et qui ouvre la voie à de nouvelles perspectives business. L’essence même de la donnée utilisée pour faciliter la vie des utilisateurs en dégageant du temps. Du temps pour eux, leur famille, leur travail… En somme, pour faire tout ce qu’ils n’ont pas le temps de faire dans une journée de 24h !