En 2000, rappelez-vous l’arrivée de la 3G qui offrait le monde de la donnée au téléphone mobile. 13 ans plus tard, la 4G pointe le bout de son nez. On l’attendait avec impatience car l’Iphone et Android étaient apparus entre temps et notre consommation de data sur mobiles explosaient littéralement. On disait de la 4G qu’elle serait révolutionnaire tant elle contribuerait à permettre l’émergence des nouveaux services mobiles comme la banque en ligne, mais aussi la vidéo en ligne. 2019, la voici enfin cette technologie si incroyable par sa performance (10G/bits par seconde soit 66 fois plus rapide que la 4G et 200 fois plus rapide qu’une fibre domestique à la maison). C’est la 5G. C’est un palier sur le plan de la performance, car on atteint des niveaux comparables à une fibre domestique correctement installée. Ce qui implicitement, voudra dire encore plus de données à partager, car plus faciles à échanger.

Il y a 5 grands gagnants avec la 5G !

Le premier c’est Huawei qui est le seul avec les Américains à proposer cette technologie. Le marché de l’Europe est sa cerise sur le gâteau, car il a déjà conquis la moitié du marché africain. Le second, ce sont bien sûr les opérateurs qui vont enfin pouvoir rattraper la baisse des prix suite à l’ouverture à la concurrence et l’apport il y a 10 ans de Free comme quatrième opérateur sous licence. Car pour porter les nouveaux services que les applications vont délivrer grâce à la performance de la 5G, il faudra bien des nouvelles offres. Et si depuis la 4G on voyait déjà des abonnements dédiés à la data proposés dans les boutiques, cela risque de devenir la majorité et les abonnements « voix » eux, beaucoup plus rares.

Le troisième bénéficiaire, c’est le fournisseur de contenu. Google en premier lieu avec YouTube, mais Apple ou Amazon et Microsoft pour les entreprises ne sera pas en reste. Le streaming vidéo d’un long métrage sera chose courante, et sans brûler en 1H le premier forfait du marché. On pourra partager son ordinateur entier en ligne, le sauvegarder en temps réel et le wifi de la maison sera relégué au point de réseau de dépannage. Au cas où !

Certains constructeurs auraient dans les cartons des tablettes et laptops vendus avec un abonnement 5G inclus. L’ensemble sera loué et payé sous forme d’abonnement. Dans cet abonnement on y mettra la sauvegarde de toutes ses données sur des Cloud propriétaires et il ne deviendra alors vraiment pas simple de changer d’opérateur ou de constructeur tant notre écosystème de données sera verrouillé et adapté pour ne jamais en changer. Qui passe de Spotify à AppleMusic ou d’Icloud à Gmail ?

Le quatrième, ce seront les producteurs de contenus. Déjà plus ou moins diffuseurs pour certains, Netflix qui produit du cinéma TV pourra produire du cinéma Mobile ! Jouer en ligne sans Wifi sera un classique et produire un calcul quantique ne sera plus une utopie depuis un mobile. Mais on y trouvera surtout de nouveaux acteurs, plus ludiques et surprenants que tout ce qu’on nous a déjà proposé. Les voitures autonomes pourront vraiment devenir des voitures autonomes. Et celles qui ne le seront pas pourront offrir des technologies dignes d’un Minority Report comme le Cockpit View de Land Rover qui permet au conducteur d’identifier tout ce qui l’entoure en lisant par un système tête haute l’information animée en temps réel — sur la totalité de la surface du pare-brise ! Cette technologie et la prémisse de la voiture autonome comme la gestion dynamique des drones d’assistances ce qu’attend Amazon avec impatience pour pouvoir enfin livrer ses colis sans s’appuyer sur le réseau satellitaire très cher et à débit limité. Un SAMU pourra opérer en ligne depuis le lieu de l’accident grâce à l’assistance chirurgicale vidéo. Les avions banaliseront nos téléphones à bord et les trains pourront vraiment devenir des bureaux mobiles. C’est sans compter les zones géographiques mal couvertes qui attendent depuis des décennies la fibre et qui pourront à moindre coût offrir aux résidents des débits si forts que chacun se croira au cœur d’une capitale tout en étant au sommet d’une montagne du Vercors.

Le cinquième gagnant, c’est nous. La 5G va définitivement abolir les limites de performance du téléphone mobile. Ainsi, les IoT (Internet Of Thing – Les Objets de l’Internet) pourront couvrir nos murs d’informations transmises en temps réel sur nos mobiles qui eux, transmettront en temps réel tout ce que nous faisons, ce que nous disons et même ce que nous voyons. À 1 minute de votre maison, la télé sera allumée sur la bonne chaîne, ainsi que toutes les lumières, le four se mettra en marche tout seul 20 minutes avant et le bain sera en train de couler… Le lieu de vie sera une enceinte vocale géante et chaque composant alimenté par de l’électricité communiquera avec votre mobile, que vous soyez là ou dehors. L’entreprise n’est pas en reste. La maintenance des infrastructures sera totalement prédictive, car chaque composant communiquera sur son état. Les bureaux vraiment intelligents pourront débarquer face à nos sourires béants de gratitude dû à ce confort inespéré enfin palpable. Et l’industrie va enfin pouvoir totalement connecter son outil industriel dans le but d’améliorer la maintenance et donc les temps de production.

La 5G va plus loin que tout ce que l’on pouvait imaginer

Pour faire cela, il faut une infrastructure et seule la 5G sera l’offrir. Et ce potentiel qui n’est plus désormais une fiction, mais bien une réalité va générer une nouvelle économie, actuellement balbutiante, mais plus pour très longtemps. Les start-up vont fleurir et peu peuvent prédire ce que l’innovation va générer comme nouveaux services à la personne, aux entreprises et aux administrations. On peut imaginer un nouvel acteur du GAFAM dans les 3 prochaines années et pourquoi pas de nouveaux opérateurs alternatifs dédiés aux services construits pour la 5G.

Il faut imaginer un instant que la latence du réseau, c’est-à-dire ce délai où l’on demande l’information et le temps nécessaire à la recevoir va disparaître. Le temps réel de la communication de la donnée est enfin là. Ceux qui naissent cette année ne connaîtront sans doute jamais la notion de latence. Ils grandiront dans l’instantanéité absolue. L’impact sociétal est énorme, car la 5G n’est pas juste une amélioration de la 4G, qui elle était belle et bien une amélioration de la 3G. La 5G, c’est une révolution numérique qui permet mondialement et à chaque instant de délivrer une information riche, agile et instantanée à n’importe qui, n’importe où.

Alors si on lui reproche quelques défauts de sécurité et par défaut une exclusivité qui va rattacher l’Europe au bon vouloir de la Chine ou des États-Unis pour communiquer demain, il n’en demeure pas moins que nos rues, nos maisons et nos poches vont changer. La 5G repousse de façon très significative notre imagination et apporte en son sein autant de merveilleuses idées que de dangereux usages.