Au mois d'avril, les premières régions du monde seront couvertes par la 5G. Plus qu'une simple amélioration de la couverture téléphonique, cette nouvelle génération de téléphonie mobile est amenée à occuper une place très importante dans notre quotidien.
Les caractéristiques techniques de ce nouveau réseau mobile lui permettent de surpasser les performances de connectivité offertes par le réseau 4G/LTE (ou 4G+). La 5G promet ainsi de décupler la vitesse de téléchargement effective, tout en divisant par dix le temps de latence (durée entre la commande et le début du téléchargement). La bande passante de la 5G sera également beaucoup plus élevée, tout comme le nombre de porteuses qui pourront être agrégées : 16 contre 5 avec les normes 4G/LTE. L'ensemble de ces améliorations sont particulièrement cruciales dans le développement et la démocratisation des services connectés : villes intelligentes, big data, maison connectée, conduite autonome, etc.
Les États-Unis et la Corée du Sud sont engagés dans la course pour être les premiers à offrir la 5G à leurs citoyens. Déjà opérationnel pour les entreprises depuis décembre, les opérateurs de téléphonie mobile sud-coréens prévoient l'accessibilité du réseau 5G au grand public d'ici la mi-avril. Tandis que le fournisseur américain Verizon a annoncé vouloir lancer son offre 5G le 11 avril.