En ces temps de grands changements, les gens se demandent en quoi consiste être un leader et reconsidèrent ce qu’ils attendent des personnes choisies pour diriger. Un dirigeant devrait toujours être doté de certaines qualités, telles que l'intégrité, la persévérance et l'objectivité. Mais mon implication dans la transformation de centaines d'entreprises m'a montré que chaque période nécessitait des forces différentes. Les caractéristiques suivantes sont essentielles pour diriger en temps de perturbation.

1. Communication

C'est le point le plus important de la liste. Un dirigeant doit se considérer comme un responsable de la communication. Il ou elle doit non seulement définir la vision stratégique - où va l'équipe et comment elle atteindra son objectif - mais également développer et véhiculer des messages clairs, pour une vision facilement et largement comprise.

2. Urgence

En période de grande perturbation, ne pas prendre de décisions rapidement peut être aussi destructeur que d’en prendre des mauvaises. Les dirigeants doivent mener à bien la partie exécutive. Cela signifie que certaines décisions seront prises sans le niveau optimal de données et d’informations. La clé est de prendre des décisions « relativement bonnes, mais immédiates », puis de s’adapter si nécessaire à l’arrivée de nouvelles informations.

3. Collaboration

Le succès repose sur la capacité de mobiliser l’ensemble de l’équipe dirigeante et d’autres acteurs clés autour d’une vision commune et d’objectifs partagés. Cela devient extrêmement important à différents moments de la planification et de l'exécution. Ces groupes aideront non seulement à résoudre les problèmes et à surmonter les obstacles, mais ils deviendront également des porte-paroles de votre vision stratégique, en aidant à la communiquer de manière large et en inspirant plus de partisans parmi les parties prenantes.

Concentrez-vous sur votre équipe, défendez les autres et mettez en avant leurs réalisations, tout en inspirant, motivant et dirigeant par l'exemple. « Jamais seul » est une phrase qui m'a toujours marqué. En période de changement, cela devrait être votre mantra.

4. Crédibilité et authenticité

La crédibilité est une caractéristique importante du leadership dans toutes les situations, mais elle le devient encore plus lorsqu’il faut changer les choses. Elle est composée de plusieurs éléments. D'un point de vue pragmatique, la planification et le classement des différentes composantes d'un plan et la définition de jalons réalisables peuvent certainement jouer un rôle. Mais il en va de même des compétences dites comportementales, comme agir avec cohérence et fiabilité, être une référence morale, être intègre et rester calme.

5. Courage

En période de perturbation, vous devez avoir le courage de prendre des décisions difficiles. Mais vous devez également être suffisamment audacieux et confiant pour rester optimiste, même si vous traversez des moments difficiles.

Il faut beaucoup d’énergie pour contrer le pessimisme, que vous rencontrerez souvent en période de changement. La clé est d'être courageux et constant malgré tout. L'adoption d'un état d'esprit centré sur la croissance personnelle peut être utile, ainsi que la capacité de voir le changement et les défis comme des opportunités plutôt que des contraintes.

6. État d'esprit stratégique

Les bons leaders, en temps de perturbation, ont la capacité de voir la situation dans son ensemble et de comprendre les étapes nécessaires pour atteindre le résultat souhaité. Mais les grands leaders ont également le courage de reconnaître ce qui est réaliste et réalisable d'un point de vue tactique, ainsi que les délais nécessaires pour agir efficacement.

Cette connaissance, ainsi que la capacité d’être à la fois analytique et pragmatique, aident les dirigeants à simplifier les choses, élément essentiel d’une approche stratégique.

7. Empathie

Le changement est difficile pour tout le monde, c’est un fait. Même les plus éclairés d’entre nous connaissent des moments de lutte. Lorsque vous traversez une perturbation, vous ne devez jamais oublier cela.

Il vous faut tenir compte de ce que vos parties prenantes pensent et ressentent en tout temps. Ces sentiments incluront bien souvent la peur, la colère, le ressentiment et, encore une fois, une dose de pessimisme, en particulier, lorsque la perturbation est grave ou nouvelle. Dicté par une curiosité et une compréhension véritables, vous devez prendre en compte la cause de ces sentiments pour pouvoir ouvrir un dialogue, aborder toutes les questions et entraîner les gens dans votre parcours.

On a souvent dit qu'il n'y avait pas de leadership sans suiveurs. Les meilleurs leaders s'appuient sur leur intelligence émotionnelle pour motiver et inspirer leur entourage.