L'humeur changeante des ados n'est pas un secret. Alors qu'il y a quelques années encore, ils avaient tous les yeux rivés sur Facebook, ils ont commencé à lui préférer Instagram dès 2014 avant que ce dernier ne se fasse détrôner par Snapchat trois ans plus tard. Au printemps 2019, les réseaux sociaux incontournables des jeunes sont Snapchat, cité par 41 % des 8 600 ados américains interrogés, suivi d'Instagram, plébiscité par 35 % d'entre eux.
L'ère de Facebook et de Twitter serait-elle donc révolue ? Les chiffres de Piper Jaffray mettent en effet en évidence le déclin de Facebook, qui était la plateforme préférée de 15 % des jeunes il y a trois ans encore, contre seulement 6 % aujourd'hui. On note également que l'évolution de la popularité de Twitter auprès des jeunes Américains ressemble beaucoup à celle de Facebook. Ils étaient 21 % à le considérer comme leur réseau social favori en 2015, contre 6 % de nos jours.