La Chine dépassera les Etats-unis en tant que première économie mondiale en 2020, selon la standard chartered bank.

Le site américain Big Think rapporte que la Standard Chartered Bank, une multinationale britannique de services bancaires et financiers, a récemment publié, à l’intention de ses clients, un rapport présentant des projections sur l’économie mondiale jusqu’en 2030.

Le rapport prévoit que les économies asiatiques connaîtront une croissance significative au cours de la prochaine décennie, occupant sept des dix premières places sur la liste des plus grandes économies du monde d’ici 2030.

Toutefois, les chercheurs ont établi leurs prévisions en mesurant la parité du pouvoir d’achat au PIB, une approche que tous les économistes n’utiliseraient pas dans ce genre de projections.

D’après ce rapport, la Chine s’apprête à dépasser les États-Unis en tant que première économie mondiale dès l’an prochain.

Le remaniement sera largement alimenté par un renforcement de la classe moyenne dans les pays asiatiques, suggère le rapport, qui a été également couvert par MarketWatch. “La classe moyenne mondiale est à un point de basculement “, a déclaré Madhur Jha, chercheur au Standard Chartered, dans son rapport. “D’ici 2020, la majorité de la population mondiale sera classée dans la classe moyenne. L’Asie mènera l’augmentation de la population de la classe moyenne alors même que les classes moyennes stagnent à l’Ouest.”

On estime également que l’Inde dépassera l’économie américaine d’ici 2030, en grande partie grâce à l’urbanisation rapide.

“L’Inde sera probablement le principal moteur, avec une accélération de sa croissance tendancielle à 7,8 % d’ici à 2020, en partie grâce aux réformes en cours, notamment l’introduction d’une taxe nationale sur les produits et services (TPS) et du Code indien sur la faillite “, indique le rapport.

Nos prévisions de croissance à long terme reposent sur un principe clé : la part des pays dans le PIB mondial devrait converger avec leur part de la population mondiale, grâce à la convergence du PIB par habitant entre les économies avancées et les économies émergentes “, affirme le rapport.

Entre-temps, les chercheurs ont prédit que les économies de l’Europe et des États-Unis continueront de croître, quoique à un rythme plus lent, et que les inégalités de richesse continueront de s’aggraver aux États-Unis.

Si les prévisions se concrétisent, des pays comme le Canada, la France et le Royaume-Uni seraient devancés parmi les dix premières économies mondiales.

Cependant, en utilisant les taux de change simples du marché, les États-Unis sont encore aujourd’hui la plus grande économie du monde, avec une avance de 7 billions de dollars sur la Chine “, a écrit Ben Chu pour The Independent. “L’utilisation des taux de change du marché plutôt que de la PPA modifierait aussi très probablement la situation en 2030. Le Fonds monétaire international ne prévoit pas au-delà de 2023, mais à ce jour, il estime que les États-Unis demeureront la plus grande économie du monde aux taux de change du marché et que le Royaume-Uni aura encore une avance confortable sur des pays comme l’Indonésie, la Turquie, le Brésil, la Russie et les autres, avec peu de signes de rattrapage.

Chu a continué : “La raison pour laquelle la Chine est plus grande que les États-Unis aux taux de change PPA est qu’elle a une population quatre fois plus importante. Si l’on mesure le PIB en PPA par personne, on obtient une image très différente, avec la Chine à 18 000 $ et les États-Unis à 63 000 $.”

De plus, la chose la plus importante à garder à l’esprit lorsque l’on considère ce genre de prévisions économiques est probablement le fait qu’aucune de ces mesures ne vous donne nécessairement une image précise du niveau de vie dans un pays donné. Ainsi, ce n’est pas parce qu’un pays a une économie plus forte qu’il a nécessairement plus de liberté, un meilleur bien-être ou de meilleures institutions.