La société ferroviaire chinoise compte mettre au point un prototype de train à sustentation magnétique capable d'évoluer à 600 km/h. Ce « Maglev » pourrait glisser au-dessus des rails dès 2021.

En Chine, la China Railway Rolling Stock Corporation (CRRC) compte lancer un prototype de train capable de circuler à plus de 600 Km/h dès 2021. Même si la société n'a pas clairement défini ses intentions, elle laisse supposer que l'objectif serait de rallier Shanghai à Pékin, soit environ 1.300 Km en 3 h 30 mn. Pour parvenir à cette vitesse, le train ne roule pas, mais glisse au-dessus des rails grâce au principe de la sustentation magnétique. Comme pour l'Hyperloop, c'est l'absence de résistance au roulement qui permet d'atteindre ces hautes vitesses.

Le type de train en question porte l'appellation de Maglev, c'est-à-dire l'acronyme de Magnetic levitation. Pour le moment, la Chine n'a pas donné de détails sur la technologie de sustentation magnétique qu'elle compte employer pour son prototype.

De la Chine ou du Japon, qui sera le plus rapide ?

Dans tous les cas, il ne s'agit pas vraiment d'une nouveauté. Plusieurs trains de ce type existent déjà et une ligne régulière est en service en Chine depuis 2004. Elle permet de parcourir les 30 km qui séparent l'aéroport de Shanghai au centre-ville. Sa vitesse de pointe est de 431 Km/h.

Dans ce domaine, les plus avancés sont les Japonais. En 2015, leur prototype baptisé JR Maglev avait dépassé les 600 km/h durant 11 secondes. À l'horizon 2027, leur train devrait permettre de parcourir les 286 km qui séparent Tokyo et la ville de Nagoya en moins de 40 minutes. Reste le coût des lignes. Il pourrait s'élever à 150 millions d'euros par kilomètre. Bien loin du prix d'une ligne de TGV, pour lequel le record de vitesse a été établi à 574,8 km/h le 3 avril 2007.

À découvrir aussi sur Futura-Sciences :

- Le Forum FS Génération

-Le Dossier : L'histoire de l'univers

-Tous les articles de la rubrique Sciences