Je le sais, cet article va donner l’air d’être une liste de vœux pieux mais peu importe au final. Il est exigé beaucoup de la part des managers et j’en sais quelque chose, l’ayant été pendant plus de vingt ans, mais si nul n’est tenu d’être parfait, essayer de l’être, c’est un bon début.

Cela étant dit, quand on me demande ce qu’est un bon manager, j’ai toujours du mal à répondre précisément car un bon manager dans une entreprise donnée ne le sera peut-être pas dans une autre. Question de secteur d’activité, de culture, de situation économique. Autant de facteurs qui feront qu’un manager doit s’adapter. Et pourtant, par expérience, il existe des points communs entre tous les managers (j’ai écrit des articles à ce sujet) mais, surtout, des choses qu’aucun manager ne devrait faire, jamais, quel que soit son secteur d’activité. Cet article donne selon moi les 5 pire défauts qu’aucun manager ne devrait avoir pour mériter ce titre splendide qu’est celui de manager.

1- Être toujours en réunion

Un manager français passe en moyenne 24 jours de 24 heures par an en réunion. Nous le savons toutes et tous, la réunionnite est un fléau qui non seulement fait perdre souvent un temps incroyable à tout le monde (une étude récente a montré que seulement 30% du temps d’une réunion était utilisé au sujet de ladite réunion) mais, surtout, empêche les managers d’être à disposition de leurs équipes et de prendre du temps pour prendre du recul, réfléchir. Trop souvent, un manager « valide » son rôle, et sa position hiérarchique, en étant en réunion en permanence. Vous allez me dire que ce n’est pas simple… et bien si :

LA SOLUTION : bloquer deux ou trois demi-journées par semaine durant lesquelles vous ne prenez aucune réunion ; des points de rencontre avec votre équipe. Faite savoir à cette dernière que ces trois demi-journées sont pour elle, sans exception.

2- Considérer que son équipe est à sa disposition

Cela peut sembler étrange de dire cela, mais parfois, les managers confondent le fait d’avoir une équipe qui travaille sous sa responsabilité et une forme « d’esclavage ». Rien de pire que le manager qui débarque dans le bureau d’un(e) collaborateur(trice) en lui demandant de tout laisser tomber pour venir en réunion tout de suite, ou le manager qui ne tolère pas que son email soit resté sans réponse pendant plus de 5 minutes. Cela peut arriver de façon exceptionnelle mais quand cela est systématique, impossible pour l’équipe de s’organiser, de planifier son travail. Les managers qui agissent comme cela sont généralement des managers incapables de planifier un minimum leur propre travail, ce qui, de vous à moi, est un tantinet inquiétant.

LA SOLUTION : planifier un minimum ses tâches et valider avec son équipe un mode de fonctionnement, notamment pour les emails.

3- Envoyer des emails le soir, le week-end

Et oui, nous avons toutes et tous une vie personnelle. Je rencontre parfois des managers qui m’expliquent qu’ils préfèrent faire leurs emails le soir, plus au calme. Chaque email reçu de son manager en dehors des horaires de travail est anxiogène. Or, l’une des missions d’un manager est d’être garant du bien-être de son équipe !

LA SOLUTION : vous aimez faire des emails le soir ou le week-end… ok, mais utilisez l’envoi différé, cela fonctionne très bien.

Le grave défaut est d’avoir des défauts et de ne pas s’efforcer de s’en corriger. Confucius

4- Être convaincu de détenir la vérité

Être manager, ce n’est pas être plus intelligent ou plus créatif que son équipe, c’est savoir obtenir le meilleur de chacun(e)s, en toute chose. Une décision ne vaut rien si elle n’est pas partagée. Cela ne veut pas dire qu’in-fine, ce n’est pas le manager qui tranche s’il doit y avoir un arbitrage mais partager une décision, débattre, c’est l’incroyable opportunité d’ouvrir le champ des possibles.

LA SOLUTION : organiser de façon régulière des réunions de brainstorming avec son équipe sur les sujets clés.

5- Prendre sa mission trop au sérieux

« Avoir le melon », voilà l’expression non technique pour décrire ce travers. Un manager ne sauve pas de vies au quotidien et son équipe a avant tout besoin que ce dernier prenne du recul et soit rassurant. Perdre une vente n’est pas la fin du monde, se tromper sur un dossier ne devrait pas changer la face de la planète… et ce que doit faire comprendre un manager à son équipe. Pour travailler sereinement, il faut que le manager réduise au niveau le plus bas possible le niveau de stress de son équipe.

LA SOLUTION : garder en permanence en tête que notre travail n’est QU’UN travail, rien de plus. Il y a des choses beaucoup plus importantes dans notre vie que ce que nous faisons professionnellement. Relativiser, c’est pas mal (cf cet article)

Conclusion

Je ne sais pas si vous-même êtes concerné(e) par l’un ou plusieurs de ces problèmes, ou votre boss, mais je l’avoue, je l’ai été par tous. C’est avec l’expérience que, petit à petit, nous gommons nos défauts et devenons, je crois, un bon manager. La perfection n’est pas de ce monde, c’est bien connu. Cependant, faire preuve d’humilité, quand on est manager, c’est également être conscient de ses défauts au lieu de se mentir à soi-même. Ce qui est formidable dans nos métiers, que l’on soit manager ou non, ce sont les progrès que nous faisons chaque jour, ce que nous apprenons ; non ?