Le Japon : pour la plupart des gens, ce pays est synonyme de prospérité et d'avancées technologiques. Avec un PIB par habitant de plus de 39 000 dollars en 2018, son économie était en effet parmi les plus développées au monde, abritant des puissances mondiales telles que Toyota, Sony, Honda ou encore Nintendo.
Mais avec une dette publique de l'ordre de 238 % de son produit intérieur brut en 2017, le pays du Soleil Levant est également le pays le plus endetté au monde, selon le FMI.
Comme le met en avant notre graphique Statista, le Japon devance de loin la Grèce, l'Italie et le Portugal, les enfants à problèmes de l'Union européenne, tout comme les États-Unis qui ont également vu leur dette publique atteindre des niveaux sans précédent ces dernières années. L'Espagne et le Royaume-Uni ont connu les plus fortes hausses, leur niveau d'endettement ayant plus que doublé entre 2007 et 2017. Et l'Hexagone ? Si la dette publique représentait près de 65 % du PIB en 2007, cette dernière s'élevait à 97 % du PIB en 2017.