La Journée mondiale des oiseaux migrateurs est une campagne annuelle des Nations Unies ayant lieu chaque deuxième samedi de mai. Le thème de cette année met en avant les impacts négatifs de la pollution plastique marine sur les oiseaux migrateurs et leurs habitats.
Des millions d'oiseaux migrent chaque année le long de voies de migration intercontinentales et ils se retrouvent de plus en plus menacés au cours de leurs périples. D'après le Programme des Nations Unies pour l'environnement, 40 % des oiseaux marins se retrouvent avec du plastique dans l'estomac.
Comme le montre notre infographie, les oiseaux peuvent voyager sur des distances absolument folles au cours de leur cycle migratoire annuel. Le record de distance parcourue par un oiseau durant sa migration est actuellement détenu par une sterne arctique. À l'aide d'un géolocaliseur, des scientifiques de l'université de Newcastle ont pu suivre le périple de l'oiseau sur 96 000 km : soit un aller-retour depuis les îles Farne (nord de l'Angleterre) jusqu'à l'Antarctique, en passant par l'Afrique du Sud et l'océan Indien. Sachant qu'une sterne arctique peut vivre jusqu'à 30 ans, il est estimé qu'elle peut parcourir l'équivalent de quatre fois la distance Terre-Lune au cours de sa vie.
Autre curiosité ornithologique, le manchot Adélie est le seul grand migrateur de notre sélection à effectuer le trajet à pied. Chaque année, il sillonne l'Antarctique sur 13 000 km en moyenne, la distance maximale enregistrée étant de 17 600 km.