Des abysses les plus profonds de nos océans jusqu'aux sommets de nos montagnes, les microplastiques sont partout... Et il n'est donc pas surprenant de les retrouver également dans le corps humain.
Selon une étude réalisée par l'université de Newcastle (Australie) et publiée dans le dernier rapport de WWF, un individu lambda pourrait ainsi ingérer jusqu'à 5 grammes de plastique par semaine, soit le poids d'une carte de crédit. Ce résultat se base sur l'analyse d'une compilation des meilleures études disponibles à ce jour sur l'ingestion humaine de plastique. Les auteurs précisent toutefois que si le résultat obtenu est réaliste, d'autres travaux sont nécessaires sur le sujet pour obtenir des estimations plus précises, également selon les habitudes de consommation.
Comme le montre notre infographie, les microplastiques ingérés par l'homme proviennent en grande partie de l'eau embouteillée, qui contient une moyenne de 94 particules par litre. La bière obtient le deuxième chiffre le plus élevé avec 32 particules par litre.
Mais le résultat le plus alarmant est peut être bien celui qui arrive en troisième position, à savoir l'air inhalé par l'homme - et qui n'a pas été pris en compte dans le calcul des quantités ingérées (5 grammes). Ainsi, d'après deux études menées en France et en Turquie, l'air contient en moyenne près de 10 particules de plastique par mètre cube. Pour référence, le guide des facteurs d'exposition de l'EPA indique qu'une personne âgée de 31 à 51 ans inhale en moyenne 16 m³ par jour.