Proposée par la Commission de régulation de l'énergie en février, la hausse de 5,9 % des tarifs réglementés de l'électricité entre finalement en vigueur samedi 1er juin. En moyenne, cela pourrait représenter un coût supplémentaire de 85 euros par an pour les ménages Français qui se chauffent à l'électricité et les associations de consommateurs dénoncent une mesure injuste comme le rapporte France Info. Le gouvernement justifie quant à lui cette augmentation par la nécessité d'améliorer la qualité du système électrique français.
Au regard de la situation en Europe, c'est en Allemagne et en Belgique où l'on paye l'électricité le plus cher selon les dernières données publiées par Eurostat. En effet, les ménages allemands payent 30 centimes d'euro par kilowattheure (taxes et prélèvements inclus), un peu plus que les Belges qui déboursent 29,4 centimes. Comparée à ses voisins, la France profite donc de tarifs d'électricité plutôt avantageux, notamment en raison de coûts de production moins élevés liés au recours à l'énergie nucléaire (60 % de l'électricité produite en France). Le coût pour une consommation comprise entre 2 500 et 5 000 kW/h s'élevait ainsi à environ 18 centimes par kilowattheure à la fin de l'année 2018 dans l'Hexagone. Les pays où les tarifs sont les plus bas se concentrent majoritairement en Europe de l'Est, avec des prix inférieurs à 15 centimes du kilowattheure en Pologne et en Bulgarie.