Balance ton cadre ! Voilà une enquête qui devrait ôter quelques certitudes à pas mal de managers. 70 % des cadres se trouvent bons, mais moins de 3 collaborateurs sur 10 sont d’accord avec eux !

Selon une étude de Cadreo, la plateforme web dédiée au recrutement des cadres et dirigeants, 7 cadres sur 10 se jugent « bons » ou « très bons » managers. Quand ils s’auto-évaluent sur leurs capacités managériales, 68 % d’entre eux s’attribuent une note supérieure à 3/5. Également invités à juger les rapports avec leurs collaborateurs, 7 managers sur 10 s’attribuent une note supérieure à 3.

Problème, moins d’un collaborateur sur deux est d’accord. Concernant les rapports avec leur manager, une courte majorité (53 %) donne au maximum la note de 3/5. Quant à leur manière de manager, les collaborateurs sont encore plus sévères. Ils ne sont que 35 % à leur attribuer une note supérieure à 3/5. Un écart de perception qui explique les rapports souvent tendus entre les cadres est leurs équipes. Il faut dire que, toujours selon Cadreo, 40 % des encadrants n’ont suivi aucune formation spécifique et ont appris « sur le tas ».

Les salariés deviennent cadres, à parts égales, dès la sortie de leurs études (34 %), à la suite d’une promotion (34 %) ou après avoir changé d’entreprise (32 %). Parmi ceux qui le sont devenus au cours de leur carrière professionnelle, rares sont ceux qui ont demandé à le devenir puisque 68 % d’entre eux se sont vu proposer ce statut par leur employeur. Quant au timing, près de 22 % sont devenus cadres avec moins de 3 ans d’expérience, 54 % après 4 à 10 ans d’expérience, 15 % après 10 à 15 ans d’expérience et un peu moins de 10 % après plus de 15 années d’expérience. Pour beaucoup, cadre rime avec encadrement. Un sentiment peu éloigné de la réalité puisque 77 % des cadres interrogés occupent une fonction managériale. Les managers encadrent le plus souvent des équipes constituées de 1 à 9 collaborateurs (47 %).