Une étude de l'Université de Plymouth a révélé qu'une lessive de vêtements pouvait rejeter des milliers de fibres plastiques dans l'environnement. Cette étude vient compléter une précédente infographie dans laquelle nous mettions en évidence l'impact des textiles synthétiques dans la prolifération des microplastiques en milieu marin.
Des trois types de tissus synthétiques testés, l'acrylique s'est avéré être le pire en matière de rejet de microplastiques. Lors d'une lessive de 6 kg de vêtement à 30˚C ou 40˚C, on estime qu'en moyenne 730 000 fibres sont libérées dans le système de traitement des eaux usées. Le polyester est le deuxième coupable le plus prolifique, avec le rejet d'environ 500 000 fibres par lavage, tandis qu'un mélange polyester-coton aura naturellement un impact plus léger.