En 2050, le climat à Londres pourrait ressembler à celui de Barcelone aujourd'hui, celui de Stockholm à celui de Budapest et celui de Madrid à celui de Marrakech, selon une analyse publiée par la revue scientifique Plos One.
La capitale française connaîtra des températures similaires à celles de Canberra : comme l'indique notre graphique Statista, la température maximale du mois le plus chaud devrait s'accroître de plus de 6°C par rapport d'ici 2050. L'étude, pourtant basée sur le scénario le plus optimiste de réchauffement, alerte sur les conséquences qu'aura le changement climatique sur 520 grandes villes d'ici 30 ans.