Alors que la quasi-totalité de la France était en alerte canicule hier, le mercure va continuer de grimper jusqu'à jeudi. Des records historiques de température ont d'ores et déjà été battus dans certaines villes, notammment Bordeaux (41,2°C) ou Rennes (40,1°C) où il n'avait jamais fait aussi chaud depuis que les métérologues effectuent des relevés.
Le 25 juillet, la température devrait monter à 41°C dans la capitale, battant ainsi le record de 40,4°C établi en 1947. Si la France n'est pas le seul pays d'Europe frappé par cette vague de chaleur intense, des villes pourtant réputées pour leur climat sec voire tropical, telles que Bangkok, Tel Aviv ou Istanbul devraient enregistrer des températures bien inférieures à celles que subiront demain les Parisiens.