En fin de semaine dernière, Google a annoncé un nouveau projet de câble sous-marin, appelé Equiano, qui reliera le Portugal à l'Afrique du Sud en passant par le Nigeria. Le déploiement de l'infrastructure a été confiée à Alcatel Submarine Networks et la première phase du projet est prévue d'être achevée en 2021. D'après le recensement de Telegeography, c'est le quatrième projet de câble sous-marin privé de Google, après Dunant, qui reliera la France et les États-Unis à l'horizon 2020, Curie et Junior.
D’après les chiffres indiqués par Arte dans « Le dessous des cartes », 99 % des échanges intercontinentaux de données numériques transitent de nos jours par câble. Entre 2002 et 2016, le développement d’Internet a multiplié par plus de 266 le débit du trafic de données par câble, ce dernier passant de 100 Go/s à 26 600 Go/s. Comme le montre notre graphique, les GAFAM, championnes du stockage de données Internet, n’ont pas attendu bien longtemps pour investir dans ce secteur clé. Google, Facebook, Microsoft et Amazon sont ainsi propriétaires, copropriétaires ou investisseurs majeurs de plusieurs câbles sous-marins dans le monde. Selon Telegeography, c’est pour le moment Google qui mène la course devant Facebook, ayant investi dans un total de 15 projets de câbles sous-marins contre 10 pour la firme de Mark Zuckerberg.