Le Sommet Action Climat sera organisé par l'ONU le lundi 23 septembre à New York. Il réunira les dirigeants mondiaux pour concrétiser les mesures de l'Accord de Paris, dont l'objectif principal vise à limiter la hausse du réchauffement climatique à un niveau inférieur à 2°C d'ici la fin du siècle.
Plus tôt cette semaine, des scientifiques français ont publié les résultats d'un nouveau modèle climatique qui prévoit que la hausse moyenne des températures pourraient atteindre 7°C en 2100. Dans son dernier rapport, le pire scénario du Giec tablait sur une élévation de plus de 4°C par rapport à la période pré-industrielle.
Comme le montre des données de Climate Central, l’impact du réchauffement climatique sur les grandes métropoles mondiales est impressionnant : 76 % de la population de Shanghai serait menacée par les eaux dans l'hypothèse d'un réchauffement planétaire de 4°C contre 39 % si l'on s'en tient à 2°C.
On constate que les mégalopoles du littoral asiatique ne sont pas les seules menacées : près du quart de la population de New York et de Rio de Janeiro serait également affectée par la montée des eaux avec un réchauffement climatique de 4°C.