Une analyse des données de la Banque mondiale révèle que l'Argentine est le pays qui a enregistré le plus grand nombre d'années de régression du PIB depuis 1961, date à partir de laquelle les données sont disponibles. Le pays, qui est de nouveau en proie à des difficultés économiques, affiche un bilan record de 22 années de récession. Suivent ensuite de nombreux pays d'Afrique subsaharienne, comme la République démocratique du Congo, la Zambie, le Tchad et le Burundi.
Pour de nombreux pays, les données ne sont pas disponibles ou incomplètes. En conséquence, l'Irak et la Syrie, pays ravagés par la guerre, ainsi que le Venezuela et la Jamaïque, pays en récession perpétuelle, ne figurent pas dans cette liste. De plus, de nombreux pays faisant face à la récession n'existaient pas en 1960 et se sont formés après l'effondrement de l'Union soviétique. L'Ukraine se distingue par exemple avec 14 années de récession (dont dix années consécutives de 1990 à 1999) depuis sa seconde indépendance.