Les candidats n'apprécient pas forcément le processus du recrutement quand il est court et facile, bien au contraire, d'après une étude menée par la plateforme de notation des entreprises par leurs salariés Glassdoor. "La durée du processus de recrutement et la difficulté des entretiens semblent corrélées positivement à l'expérience candidat : plus le processus de recrutement est long et les entretiens jugés difficiles, plus les candidats sont satisfaits de leur expérience avec l'entreprise et plus ils sont enclins à accepter une offre d'embauche", indique le site. Trois sociétés se distinguent ainsi particulièrement sur la plateforme, à savoir Doctrine, Mirakl et Salesforce.

La durée moyenne entre le moment de la candidature et celui de la réponse finale est de 26 jours, relève l'étude. Mais au sein de Salesforce par exemple, la durée moyenne du processus de recrutement est de 44 jours et le niveau de difficulté des entretiens est quant à lui évalué à 3,6/5, contre 2,7/5 en moyenne. Et le résultat est surprenant : 91% des candidats se sont dits satisfaits de leur expérience chez Salesforce et 82% ont finalement accepté l'offre d'embauche.

A l'inverse, Lidl peine à recruter des candidats puisque 65% jugent l'expérience candidat positive et seulement 58% acceptent une offre d’embauche, suite à un processus de recrutement de 22 jours en moyenne. Cela concerne principalement les entreprises des secteurs de la restauration et de la distribution, où le turnover est plus important.

Pour Fidelma Callaghan, directrice internationale des ressources humaines chez Glassdoor, ce résultat n'est pas si surprenant. "Les profils très qualifiés, et notamment les ingénieurs, sont des profils très demandés, difficile à attirer et à retenir", explique-t-elle. Les entreprise tentent ainsi de se mettre à leur niveau en leur proposant des entretiens plus difficiles, à la hauteur de leur talent, afin de se démarquer des autres entreprises.

Pour cette étude, Glassdoor s'est basé sur 1 636 rapports d'entretiens, écrits par les personnes en recherche d'emplois ainsi que des employé(e)s sur son site pendant près d'un an, précisément entre le 2 juillet 2018 et le 1er juillet 2019. On y trouve des banques, des télécom, des entreprises de conseil ou encore des fabricants de produits textiles.