Le 29 octobre 1969, il y a donc 50 ans, le professeur Leonard Kleinrock et ses collègues de la UCLA voient se concrétiser le projet Arpanet, l'ancêtre d'Internet.
Puis, le 6 août 1991, un certain Tim Berners-Lee, informaticien au CERN, mettait en ligne le tout premier site Internet de l'histoire. Le World Wide Web, tel qu'il avait dénommé le projet, avait pour objectif de faciliter la communication et les travaux des chercheurs travaillant pour le célèbre laboratoire.
À la fin de l'année 1992, il y avait dix sites Web en ligne. Mais ce n'est qu'après que le CERN eut rendu la technologie accessible gratuitement au public en 1993, qu'Internet a progressivement commencé à devenir le réseau gigantesque et universel qu'il est aujourd'hui. En 1994, on comptait près de 3 000 sites, dont Yahoo!, qui faisait ses débuts sur la toile sous la dénomination "Jerry and David's Guide to the World Wide Web" et qui n'était qu'un simple annuaire Web. Au moment où Google est entré en scène, il y avait plus de deux millions de sites Web en ligne. Deux décennies plus tard, et après un pic de 1,76 milliard de sites recensés en 2017, le compte est actuellement établi à 1,72 milliard et la tendance est repartie à la hausse en 2019 selon les données du compteur Internet Live Stats.