Chaque année, le 16 octobre, la journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire sensibilise les pouvoirs publics et les citoyens sur l'ampleur de ce phénomène et les solutions pouvant y être apportées. Les chiffres des pertes alimentaires font froid dans le dos. L'ADEME estime en effet que 10 millions de tonnes de denrées alimentaires sont perdues ou gaspillées chaque année en France, ce qui correspond à une valeur de 16 milliards d'euros. L'impact carbone de l'ensemble de ces pertes est évalué à plus de 15 millions de tonnes, soit environ trois fois les émissions annuelles du transport aérien intérieur de la France.
Comme le montre notre infographie, si le tiers de ces pertes survient au niveau de la consommation en France, elles concernent également les autres échelons du système agroalimentaire. Ainsi, 32 % des pertes ont lieu lors de la production, 21 % pendant la transformation et 14 % au niveau de la distribution. Dans son dernier rapport publié cette semaine, la FAO faisait justement le point sur cet aspect du gaspillage à l'échelle de la planète et révélait que 14 % de la production alimentaire mondiale est perdue entre la ferme et la vente au détail.