Constitué à ce jour de 34 milliards d'équipements pour 4,1 milliards d'utilisateurs, l'univers numérique mondial a une empreinte environnementale désormais loin d'être négligeable. Selon le nouveau rapport du cabinet d'expertise GreenIT, le numérique consommerait environ 6 800 TWh d'énergie primaire, 7,8 millions de mètres cubes d'eau douce et serait responsable de l'émission d'environ 1 400 millions de tonnes de gaz à effet de serre chaque année dans le monde.
Comme le montre notre infographie, si l'univers numérique était un pays, il serait le 5ème plus gros émetteur mondial de CO2 avec une part des émissions totales estimées à 3,8 %. C'est plus que les émissions d'un pays comme le Japon et environ quatre fois celles de la France. Avec l'expansion très rapide du secteur numérique et notamment la multiplication des objets connectés, l'étude souligne que l'empreinte carbone du numérique pourrait presque doubler d'ici 2025. Parmi les recommandations envisagées pour réduire son impact environnemental, l'allongement de la durée de vie des équipements et leur mutualisation apparait comme une piste pertinente. En effet, ces derniers sont responsables de près de deux tiers des émissions et leur fabrication s'avère particulièrement coûteuse du point de vue écologique.