Si l'on considère le PIB mondial à prix courant, ajusté en fonction du pouvoir d'achat et du coût de la vie, la Chine était la plus grande économie du monde en 2018, avec un PIB ajusté de plus de 25 billions de dollars. Alors que le FMI prévoit une croissance de l’économie chinoise de 6,3% (résultat plutôt médiocre pour le pays), les États-Unis ne devraient accroître leur PIB que d'un peu plus de 2 % en 2019.
Contrairement à la plupart des pays asiatiques, les économies européennes, notamment l'Allemagne et l'Italie, devraient enregistrer des faibles croissances en 2019, destin qu'elles partagent avec le Japon.
Toujours selon le FMI, la Chine et les États-Unis devraient rester en tête du classement en 2024, tandis que l'Indonésie devrait devancer l'Allemagne. En 2030, l’Inde devrait dépasser les États-Unis et devenir la deuxième économie de la planète.