Depuis le lancement du Bitcoin en 2009, de nombreuses crypto-monnaies se sont développées et la plupart d’entre-elles proposent maintenant une technologie plus avancée que celle du Bitcoin. Malgré cela, le Bitcoin représente encore plus de 68% de la capitalisation boursière totale du marché des crypto-devises et rassemble par conséquent plus des deux tiers des utilisateurs. Il semble donc que malgré la multiplication des protocoles Blockchain à la source de nouvelles pièces numériques, le Bitcoin reste le leader et son rôle dans l’économie mondiale va continuer de se renforcer.

Rappelons que les crypto-monnaies ne sont qu’une application parmi d’autres de la Blockchain, cette nouvelle technologie qui pourrait bien être un des socles majeurs des gains de productivité du future. A une époque où la croissance économique mondiale ralentit, surtout dans les économies les plus matures, cette innovation technologique porte en elle une évolution en profondeur de tous les segments de l’économie mondiale.

Concrètement, cette technologie permet d’isoler chaque information au sein d’un bloc unique et traçable et de manière totalement sécurisée et cryptée. Les solutions Blockchain sont multiples et commencent à s’insérer dans toutes les industries et services, le Bitcoin s’appuie ainsi sur un changement technologique de premier rang.

Automobile, internet, boissons, paiement, banque, assurance, vie civile etc… les protocoles blockchain permettent déjà des gains de productivités importants et ce n’est que le début. Le secteur de l’assurance en est une bonne illustration avec la perspective du smart contract, qui permettra une indemnisation immédiate de l’assuré dès qu’un risque ou qu’un évènement dommageable survient. Dans l’exemple d’un contrat d’assurance contre une annulation de vol aérien, dès que le système informatique de la compagnie aérienne va transmettre l’information de l’annulation, l’ordre d’indemnisation de l’assuré sera donné instantanément, sans avoir à monter un dossier d’indemnisation. C’est un exemple parmi d’autres de ce que la blockchain peut apporter dans l’amélioration de la vie quotidienne et en terme de gains de productivité.

Mais revenons au Bitcoin ; ce dernier est donc encore le leader incontesté des monnaies virtuelles. Voici ci-dessous un graphique qui expose la « dominance », c’est-à-dire la part du Bitcoin dans la capitalisation boursière totale du marché des cryptos.

u stade actuel, le Bitcoin reste le système de paiement issu de la blockchain le plus utilisé, la seule alternative solide et respectée aux devises majeures du Forex pour les commerçants. En dépit du lancement de nombreuses cryptos avec une technologie plus avancée, le BTC conserve depuis 10 ans sa place de numéro un.

Voici deux illustrations concrètes :

*En Asie et en Chine notamment, il semble que le Bitcoin soit de plus en plus vu comme un actif financier à “l’aspect refuge” pour les investisseurs, au même titre que le cours de l’or. Le volume négocié sur le contrat future Bitcoin au Chicago Mercantile Exchange (CME) atteint plusieurs centaines de millions de dollar US par jour et la tendance est encore très haussière.

*Je peux citer en second point le fait que le Bitcoin permet d’acheter d’autres crypto-monnaies, faisant du BTC une sorte de pierre angulaire créant des liens entre les monnaies numériques.

La technologie Blockchain via ses protocoles va participer aux gains de productivité à venir pour l’économie mondiale, son application Bitcoin peut en bénéficier durablement et sa première place au sein des cryptos s’installer dans le temps.

C’est ici une raison majeure du potentiel haussier de l’actif financier Bitcoin. Vous trouverez enfin ci-dessous un graphique du cours du Bitcoin qui dévoile les bougies japonaises en données mensuelles et avec une échelle en log pour une vue de marché de long terme cohérente; la tendance de fond est haussière sans ambiguïté.