China Mobile, China Telecom et China Unicom ont lancé, ce jeudi, la commercialisation de la 5G dans plusieurs villes. Cette nouvelle technologie de communication ultra-rapide est jugée cruciale pour la Chine, qui y voit un catalyseur puissant pour son économie.

La 5G en Chine est désormais une réalité. D'après l'agence Bloomberg, les trois principaux opérateurs mobile du pays ont débuté, ce jeudi, la commercialisation de leurs premières offres 5G. Le plus grand opérateur de Chine - et du monde -, China Mobile, affirme couvrir 50 villes, dont Pékin, Shanghai et Shenzhen. Ce mastodonte, qui revendique 942 millions de clients mobiles (dont près de 750 millions en 4G), propose des forfaits à partir de 128 yuans par mois (16 euros) pour 30 gigaoctets de données. Son forfait le plus cher s'élève à 598 yuans (76 euros) pour 300 gigaoctets de données et une vitesse très supérieure. D'après Bloomberg, China Telecom et China Unicom proposent, de leur côté, des services et des prix comparables.

La Chine n'est le premier pays à lancer la 5G. La Corée du Sud propose depuis le mois d'avril cette technologie auprès du grand public. Surtout, les Etats-Unis, qui sont engagés dans une course de vitesse avec la Chine pour déployer la 5G, l'ont déjà allumé dans plusieurs grandes métropoles. Si la Chine n'a pas été la première à dégainer, elle dispose désormais « du plus grand réseau commercial 5G au monde », constatent les analystes de Sanford C. Bernstein.

Un enjeu de leadership économique

Pour Washington comme pour Pékin, la 5G est devenu un enjeu de leadership économique. Cette technologie, qui offre de très hauts débits, une latence (le temps de réponse du réseau lorsqu'on le sollicite) très faible et la capacité de connecter des myriades d'objets, promet de révolutionner de nombreux domaines comme les transports, la santé ou l'énergie. Aux yeux des Etats-Unis comme de la Chine, la 5G sera un important catalyseur économique dans les années à venir. D'où cette bagarre entre les deux superpuissances pour la rendre disponible le plus rapidement possible au plus grand nombre.

Pour beaucoup, c'est une des raisons qui explique la virulence des attaques américaines à l'encontre de Huawei. Le géant chinois des équipements télécoms s'est fait exclure du marché américain de la 5G. Au printemps dernier, Donald Trump a signé un décret lui interdisant de s'approvisionner en technologies américaines. Pour justifier ces mesures, Washington argue que les équipements de Huawei pourraient être détournés de leurs fonctions, et utilisés à des fins d'espionnage pour le compte de Pékin. Ce que Huawei a toujours démenti. Reste que plusieurs analystes estiment qu'en s'attaquant à Huawei, les Etats-Unis veulent aussi entraver la détermination chinoise à être leader dans la 5G, qu'ils considèrent comme une menace pour leur domination économique