Chaque génération a ses manies, et les Millennials ne font certainement pas exception. Un exemple ? Éviter les appels téléphoniques. À tout prix.

La Génération Y est celle qui a grandi en franchissant l’ère numérique. Ce sont les derniers qui ne se souviendront jamais de ce que c’est que de grandir sans Internet, mais aussi ceux qui ont activement participé à l’intégration d’Internet dans la vie quotidienne.

Parce qu’ils ont vécu une grande partie de leur vie en étant extrêmement accessibles aux autres – et qu’ils se souviennent également de l’époque où ce n’était pas la norme – ils sont plus sensibles aux frontières que certains ne le pensent.

En fait, les appels téléphoniques semblent intrusifs car ils exigent une réponse instantanée. Dans un monde où leurs messages, emails et messages privés s’accumulent, ils disposent au moins d’une marge de manœuvre lorsqu’ils ont le temps nécessaire pour répondre, selon leurs propres conditions.

Quoi qu’il en soit, il n’est pas surprenant que l’une des plus grandes bêtes noires des Millennials soit de recevoir des appels ou d’avoir des réunions inutiles. (Comme le montrent les GIFs This meeting could have been an email, pour se lamenter après une réunion particulièrement surchargée).

Pour certains, cela peut sembler impoli, voire un peu froid ou distant. Et pourtant, en réalité, c’est très bon pour la productivité, et nous devrions tous en prendre exemple.

Voici les principes pour les emails professionnels du Millennial :

1.Si cela peut être dit dans un email, envoyez un email.

2.Envoyez toujours un email, si l’envoi d’un email est possible.

3.Si un email ne doit pas être envoyé pour communiquer des informations de base, c’est uniquement si les conclusions, les objectifs ou les réponses ne sont pas encore définis, et que plusieurs personnes doivent être présentes pour donner leur avis.

Si vous n’êtes toujours pas convaincu, voici les raisons pour lesquelles les Millennials espèrent que les emails deviennent la norme – non pas pour remplacer complètement les appels, mais surtout pour la communication quotidienne.

Les appels téléphoniques font perdre plus de temps qu’ils n’en font gagner.

Un appel téléphonique de 15 minutes pour transmettre deux lignes d’informations est une perte de temps. Non seulement parce qu’il y avait un moyen beaucoup plus efficace pour les partager, mais aussi parce que le temps que vous avez passé à le préparer, à bavarder, puis à reprendre le fil de votre journée de travail finit par être un véritable gaspillage.

Les discussions par email sont meilleures pour l’organisation.

Plutôt que de croire que chaque personne prend des notes et essaie de garder une trace de qui a été assigné à quoi, démarrer des fils de discussion par email incluant tous les participants nécessaires facilite grandement l’organisation et les dossiers. Si vous donnez des instructions particulières à quelqu’un, il peut consulter le message dans sa boîte de réception, au lieu de devoir vous rappeler… à nouveau.

Les appels téléphoniques n’améliorent pas la relation.

Si vous préférez l’appel téléphonique parce que vous souhaitez entendre la voix d’une autre personne et établir un lien, plutôt qu’un simple avatar situé à côté d’une adresse email, ce n’est pas le meilleur moyen pour cela. Les appels téléphoniques sont généralement tamponnés de petites discussions inutiles et parfois gênantes. Si le contact est votre objectif, prévoyez un café ou un déjeuner de travail. Cela crée non seulement une opportunité d’interaction face à face, mais donne également aux participants le temps de l’anticiper et de le planifier.

Dans nos horaires de travail quotidiens, les emails devraient systématiquement être la norme pour partager des informations. Bien que les autres supports soient importants, permettre aux gens de disposer de leur espace et de leur temps pour réfléchir, planifier et réagir est finalement meilleur pour la productivité – et la passion – afin de réellement prospérer.