Une étude récemment publiée dans la revue Nature indique que la calotte glaciaire du Groenland fond actuellement sept fois plus vite qu'en 1992, ce qui constitue une mauvaise nouvelle pour notre planète. En effet, ce taux suit l'un des scénarios les plus pessimistes envisagés par les climatologues concernant le réchauffement de la Terre et son avenir. Une vidéo partagée par le Goddard Space Flight Center, le principal centre de la NASA dédié à la recherche scientifique, montre la fonte des glaces sur les glaciers et les calottes glaciaires en Alaska, dans le Groenland et l'Antarctique au cours des 48 dernières années.

Sur cette vidéo, réalisée à l'aide de données provenant de satellites (missions Landsat de la NASA et de l'Institut des études géologiques américain), on voit qu'au fil des années, la majeure partie de la glace disparaît mais ne réapparaît pas après. Au Groenland par exemple, on constate "une accélération du recul des glaciers à partir de 2000, ainsi que la propagation des étangs d'eau de fonte à des altitudes plus élevées au cours de la dernière décennie, ce qui pourrait potentiellement accélérer l'écoulement de la glace", note la NASA dans son post de blog.

"Nous avons examiné le nombre de lacs qui traversent la calotte glaciaire chaque année et nous avons constaté une tendance à la hausse au cours des 20 dernières années : une augmentation de 27% du nombre de lacs", a précisé explique le glaciologue James Lea de l'Université de Liverpool (Royaume-Uni). Et d'ajouter : "nous avons aussi de plus en plus de lacs à des altitudes plus élevées — des zones que nous ne nous attendions pas à voir avant 2050 ou 2060."

En Antarctique, les images prises par satellite révèlent des lacs cachés sous la neige d'hiver, suggérant que la perte des couches glaciaires pourrait être bien plus avancée qu'on ne le pensait.

Le glaciologue Mark Fahnestock, de l'Université d'Alaska Fairbanks, a résumé en vidéo l'histoire de chaque glacier en Alaska et au Yukon, au Canada, en six secondes. "Nous disposons maintenant d'un long dossier détaillé qui nous permet d'examiner ce qui s'est passé en Alaska. [...] Quand vous regardez ces films, vous avez une idée de la dynamique de ces systèmes et de l'instabilité de l'écoulement de la glace."

Dans le détail, on peut constater que tous les glaciers ne réagissent pas de la même manière face au réchauffement climatique. Ces spécificités devraient aider les scientifiques sur les facteurs qui entraînent ces phénomènes (lacs qui se forment là où se trouvait de la glace, débris de glissements de terrain qui finissent par aller vers la mer...) au niveau des glaciers.

Aussi sur Business Insider