Le marché des voitures électriques et hybrides poursuit sa croissance dans l'Hexagone. Depuis début 2019, les ventes de véhicules légers rechargeables ont ainsi progressé de 30 % selon les chiffres du dernier baromètre mensuel publié par Avere-France. Une hausse principalement attribuable aux ventes de voitures particulières, celles du segment des véhicules utilitaires restant globalement stables par rapport à l'année dernière.

Mais quel est le poids réel des voitures électriques et hybrides dans le total des immatriculations de véhicules neufs ? D'après les données d'InsideEVs, la part de marché des voitures particulières rechargeables en France s'élève à 2,5 % en 2019 (au premier semestre). Un chiffre qui place la maturité du marché français au même niveau que celle du marché allemand et belge, comme le révèle notre carte qui fait le tour d’horizon européen des parts de marché.

La Norvège confirme son statut de paradis de la mobilité électrique : sur les six premiers mois de l'année, plus d'un véhicule nouvellement immatriculé sur deux était électrique ou hybride. Un record mondial qui est en partie rendu possible par des politiques nationales incitatives très ambitieuses et un pouvoir d'achat élevé. En Europe de l'Ouest, on peut souligner les progrès réalisés par le Portugal pour développer la mobilité électrique avec une part de marché des véhicules particuliers rechargeables qui s'établit autour de 5 % cette année.