En recevant son Crystal Award le jour de l'ouverture de la Réunion Annuelle du Forum Économique Mondial 2020 à Davos, l'artiste et cinéaste australienne Lynette Wallworth a donné le ton des discussions de la semaine sur le changement climatique.

"Je suis une voyageuse issue d'une nouvelle réalité : l'Australie est en feu. Et au milieu des cendres qui tombent sans fin, une chose est limpide : ce qui était craint et dont nous avions été averti n'est plus une question de futur, ni un sujet de débat. C'est ici et maintenant. "

"Nous avons vu les ailes du changement climatique se déployer", a-t-elle poursuivi. "Et pour faire face à ce que cette nouvelle réalité suggère, nous avons besoin de dirigeants à la hauteur".

Connue pour ses films explorant les liens entre les gens et la nature, Wallworth a remporté un Emmy pour son film Collisions en 2016. Un film qui raconte les essais de la bombe atomique britannique dans l'arrière-pays australien dans les années 1950, et ses conséquences pour la terre et les tribus indigènes qui y vivaient depuis des siècles.

Commandé à l'origine par le Forum Économique Mondial, le film utilise la réalité virtuelle pour plonger les spectateurs au coeur d'une expérimentation atomique, en compagnie de Nyarri Morgan, un ancien de la tribu Martu dans le désert Pilbara d'Australie occidentale, situé à environ 2 000 km au nord-est de Perth. Il explique ce qu'il a vu et ressenti lorsque la bombe a explosé dans son pays - sa première rencontre avec la technologie occidentale, et cette culture si différente de la sienne.

"Je pensais que c'était l'esprit de mes dieux qui s'était levé pour me parler.", explique-t-il dans le film.

L'Australie brûle toujours

Il est impossible de ne pas faire la comparaison avec la situation en Australie, quelques six décennies plus tard. Des feux dévastateurs ont brûlé plus de 10,3 millions d'hectares de terres et tué 30 personnes ainsi qu'un milliard d'animaux selon les estimations.

La taille, la vitesse et l'ampleur des incendies en Australie sont particulièrement alarmantes. La superficie totale brûlée dans le seul État de la Nouvelle-Galles du Sud est plus importante que la superficie brûlée par les récents incendies en Californie, en Indonésie et au Brésil réunis. Les feux ont commencé plus tôt dans la saison et se sont propagés rapidement. Et malgré les récentes pluies abondantes, les responsables avertissent qu'il reste "encore de nombreux mois à venir" pour ce qui est de la saison des incendies.

Les scientifiques affirment aujourd'hui qu'il ne fait "aucun doute" que le changement climatique est à l'origine des conditions exceptionnellement chaudes et sèches qui alimentent les incendies en Australie et dans d'autres parties du monde. Et avec des températures plus élevées que jamais , les saisons des feux vont s'amplifier si nous ne prenons pas des mesures urgentes pour contrôler le réchauffement de la planète.

"L'heure pour de nouveaux dirigeants"


Le 20 janvier 2020, le Forum Économique Mondial a remis le 26e prix annuel du Crystal Award à quatre artistes qui améliorent l'état du monde en favorisant des changements inclusifs et durables.

La cérémonie a donné le coup d'envoi de la 50e réunion annuelle du Forum Économique Mondial, dont le thème est "Les Stakeholders pour un monde assembleur et solidaire".

La manière dont les gouvernements et les entreprises devraient y répondre est un sujet de dr débat essentiel pour les 3 000 participants issus de gouvernements, entreprises et de la société civile.

M. Wallworth a livré quelques conseils :

"C'est le moment d'avoir de nouveaux leaders - pour les jeunes leaders, pour les femmes leaders et les leaders indigènes, et pour ceux qui peuvent travailler avec eux", a-t-elle poursuivi dans son discours. "Parce que le monde a déjà changé. Il est indéniablement modifié. Et ce changement capital va se poursuivre. Dans quelle mesure - littéralement - nous ne le savons pas encore".

Elle a conclu par un avertissement sans détour : "Mais ce que nous savons, c'est que ceux qui nous ont conduits ici se sont alignés sur les entreprises plutôt que sur les citoyens, sur les privilèges et le pouvoir plutôt que sur l'humanité, et sur les recettes plutôt que sur les valeurs. Il y a une extinction en cours. Aussi violent que cela puisse paraître, les industries de l'ancien monde vont mourir - elles sont en train de mourir."

Ynette Wallworth est membre du Global Future Council on Virtual and Augmented Reality du Forum Économique Mondial.